Après la détention de Blé Goudé: Le COJEP se déchire

Ça ne va toujours pas au Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (COJEP), le mouvement politique de Charles Blé Goudé. Depuis sa détention au secret vers la fin du mois de janvier 2013 et les sons discordants au sein du comité de crise, les responsables du COJEP ne cessent de se lancer des piques.

Samedi 6 Avril 2013 - 05:41


Des structures du mouvement se désolidarisent de Joël Poté

Après la détention de Blé Goudé: Le COJEP se déchire

En effet, dans une déclaration publiée hier vendredi 5 avril et qui est signée de Gnapi Alain, de Coulibaly Sita, de Gnamaka Dogbo Éric, de Mme Gbizié Antoinette et d'Émmanuel K. Kayédogo, au nom du comité de crise, ces responsables du mouvement politique ont affirmé qu'il se désolidarisent de Joël Poté et Mark Blé Sépé. « Nous, membres des anciens bureaux exécutifs nationaux, membres des différents comités qui se sont succédé depuis la crise postélectorale, y compris le comité de crise actuel, membres du Directoire du dernier congrès, responsables des structures spécialisées (UJCOJEP, UFEMCOJEP, CE-COJEP) et membres de la conférence des coordinateurs, demandons unanimement et solidairement au camarade Joël Poté de démissionner de lui-même afin de préserver l’image du COJEP et de se donner des chances de rebondir politiquement, s’il envisage vraiment faire la marche avec nous », peut-on lire dans cette déclaration.

Pour eux, il n'est pas encore trop tard pour leur camarade Joël Poté de « poser un acte historique compensateur et salvateur » pour lui, pour le COJEP et pour tous leurs militants. « Tu n’auras aucune gloire que cette crise née par ton fait s’achève sans ta contribution personnelle. Ton entêtement, en l’absence du leader du mouvement, ne te sera pas politiquement bénéfique. La démission en pareille situation est l’unique porte de sortie honorable qui s’offre à toi ! 

En politique, on peut « mourir et ressusciter » quand on sait s’humilier au nom de l’intérêt général. Choisir est une épreuve ! Que le Tout-Puisant t’éclaire et de guide dans ton choix ! », ont-ils indiqué, soulignant que même en prison, Charles Blé Goudé demeure « l’unique vrai patron du mouvement ». « Et nous lui faisons entièrement confiance ! Tant qu’il n’a pas failli, il sera à la barre jusqu’au prochain congrès », soutiennent-ils dans leur déclaration.

Hervé KPODION
Source: L'Inter





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !