Après l’arrestation et l’extradition de Lida Kouassi / La tête de Charles Blé Goudé mise à prix par des pro-Ouattara

Mardi 12 Juin 2012 - 07:36


Après l’arrestation et l’extradition de Lida Kouassi / La tête de Charles Blé Goudé mise à prix par des pro-Ouattara
Selon le site togolais (www.mo5-togo.com) qui prétend que Charles Blé Goudé se trouverait au Benin, le régime Ouattara ferait pression sur les autorités béninoises pour obtenir l'arrestation et l'extradition de l'ex-leader des jeunes patriotes.
Cette information est une aubaine pour les durs et radicaux du pouvoir qui se demandent en quoi Lida Kouassi Moïse est une bonne prise par rapport à Charles Blé Goudé. Déjà peu satisfaits de l'ajournement des poursuites à la CPI contre l'ex-leader des jeunes patriotes, les durs de la maisonOuattara estiment que Lida Kouassi est un leurre et de la poudre aux yeux.
Tout en encouragant le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur pour l'opération Lida, ces radicaux pensent qu'il ne faut pas lâcher la proie pour l'ombre. Ils mettent en avant l’assaut contre les FRCI et l’ONUCI à l’Ouest hier, et ils avancent également le fait que dans les accusations du procureur Ocampo, la présence des expressions de Charles Blé Goudé, visé lui aussi par un mandat d'arrêt international. Un mandat, en dépit duquel, l’homme manifeste un activisme médiatique à nul autre pareil, défiant et narguant les autorités ivoiriennes. L'arrestation de Lida Kouassi Moise ne satisfait donc point les extrémistes de la maison Ouattara. Dans la même lancée, ils ont applaudi les poursuites engagées contre Calixte Beyala, suite aux enquêtes menées sous les auspices de la ministre Mattoh Lomah Cissé.
Dans les jours à venir, d'autres initiatives et poursuites judiciaires devraient être lancées. Satisfaction donc mais surtout vigilance et exigences des durs et radicaux de la maison Ouattara qui réclament la tête de Charles Blé Goudé. Cependant, tous les pro- Ouattara n’applaudissent pas des deux mains, cette poussée de radicalisation. Mettant en avant les différents appels du chef de l'Etat et les messages lancés par lui à l'occasion de sa tournée a l'Ouest et estimant que toutes les énergies doivent être consacrées à la reconstruction économique, à la sauvegarde et à la consolidation des premiers acquis de l'an 1 de l'après Gbagbo, ceux qui se considèrent comme les colombes dans le camp Ouattara, rouspètent en privé au sujet de la main de fer actuelle du gouvernement Ahoussou. Selon eux, l'on assiste à une atmosphère de tensions, qui en rajoute aux tapages médiatiques et à l'environnement insurrectionnel que le FPI et les pro-Gbagbo créent dans le pays. Selon les partisans du refus de la radicalisation, tout le monde sait que le FPI veut faire peur et aime se fait peur lui-même: « Si on nous dit que malgré l'Onuci, la Licorne, les FRCI qui sont prêtes à tout, des ‘’has been’’ du temps de Gbagbo, comme Lida Kouassi peuvent tenter un coup d'Etat là où toutes les armes lourdes de Laurent Gbagbo n'ont pas pu le sauver, cela veut dire que le système est fragile, car en dehors des frappes et attaques terroristes, il ne viendrait à l'esprit de personne de vouloir renverser par les armes les régimes français où américain, malgré les failles et dérives que peut permettre un système de liberté et de démocratie», explique une SGBI, qui pense qu'il n'est pas utile de suivre le FPI dans ses provocations, tant au niveau de ses dirigeants locaux que des exilés.
Que pensent les pro-Gbagbo et le FPI de tout cela? L'arrestation de Lida a créé un grand choc et une grande indignation. Les exilés qui envisageaient de rentrer se disent tous en danger, d'autant plus qu'il est fait état de plusieurs mandats d'arrêt signés en Côte d'Ivoire, mais qui ne sont pas internationaux. Les uns estiment qu'il s'agit d'actions d'intimidations face auxquelles les partisans du FPI et de Laurent Gbagbo doivent rester sereins, notamment en relation avec la question du dialogue républicain, qu'il ne faut pas dénoncer. Ce qui veut dire qu'il ne faut pas poser d'actes pouvant mettre en cause le rendez-vous du 13 juillet prochain avec le Premier ministre Ahoussou Jeannot Kouadio. Ceux qui disent cela, partagent l'analyse selon laquelle les durs et radicaux du régime lancent des assauts pour affaiblir et neutraliser les modérés et partisans du dialogue républicain, soupçonnés ouvertement de vouloir protéger des tueurs et de laisser impunis les crimes perpétrés par le clan Laurent Gbagbo. Face à cette situation, des agitateurs d'idées de l'opposition pensent qu'il n'est pas mauvais de creuser l'idée de l'opération «boat people» de retour au pays. En attendant, chacun préfère s'en remettre soit à ‘’Allah’’, au ‘’Christ’’, pour ne pas dire ‘’Gnamien’’ afin de sortir le pays des actions des durs du camp Ouattara d'une part et d'autre part des velléités de déstabilisation effective des mauvais perdants non encore repentis du camp Gbagbo. Pour des observateurs, la réalité et la vérité de ce qui sera fait(ou pas fait) à Blé Goudé dans les jours à venir, permettra de savoir si les modérés restent influents et ont encore l'écoute du chef de l'Etat. Ou bien si les radicaux finiront bien par avoir la peau de Charles Blé Goudé! A condition qu'ils l'aient localisé de façon effective! Car le tout n'est pas de lancer un mandat international dans le monde entier, sans préciser le pays où il se trouve. Dernier point qui plaide en faveur des radicaux: la décision du Malawi de ne pas inviter le président soudanais au Sommet de l'UA. Ce qui signifie que si la Côte d'Ivoire le veut, Charles Blé Goudé sera bel et bien livré. A ceux-là, il n'est pas possible de parler de réconciliation, ni de dialogue républicain. S’il se trouve des pro-Gbagbo pour annoncer à travers l’attaque de l’Ouest, le début d’une prophètie contre le régime, d’autres émettent des réserves. Ce qui ne fait que donner encore du grain à moudre aux radicaux
Charles Kouassi
Source: L’intelligent N°2561 Du Samedi 9 au Dimanche 10 Juin 2012




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !