Après avoir fait main basse sur notre patrimoine

Vendredi 29 Juin 2012 - 06:35


Après avoir fait main basse sur notre patrimoine
 
L’ensemble de la presse d’en face a rapporté hier que Alassane Ouattara a informé le conseil des ministres qui se tenait cette fois à Yamoussoukro que conformément à l’article 55 de la Constitution ivoirienne, il a produit, le vendredi 8 juin dernier devant la chambre des comptes de la cour suprême, sa déclaration de patrimoine. Comme s’ils étaient quelque peu gênés de voir leur champion en flagrant délit de violation de la constitution et de mal gouvernance, les journaux verts se soulagent depuis de le voir desserrer un peu l’étau sur ses nombreuses violations de notre pauvre Constitution. Ils ont tellement peu de choses à se mettre sous la dent, qu’ils profitent pour célébrer la bonne gouvernance et cette forme d’amblyopie politique qui consiste à prendre la certification de notre misère (ppte) pour une victoire économique. L’article 55 de notre Constitution en son premier paragraphe dit précisément ceci : « Lors de son entrée en fonction et à la fin de celle-ci, le président de la République est tenu de produire une déclaration authentique de son patrimoine devant la Cour des Comptes. » Il faut bien noter ici que l’article dit bien « Lors de son entrée en fonction ». Ouattara aurait donc dû déclarer ses biens lors de son investiture. Surtout quand on sait les conditions dans lesquelles il a accédé au pouvoir, le bon sens aurait voulu que pour donner un signal de bonne gouvernance et surtout de probité, le chef de l’Etat déclarât ses biens avant d’entrer dans ses nouveaux habits d’homme d’Etat. La fonction de chef d’Etat est comme un territoire dont la porte d’entrée est gardée par une douane soumise au régime de la déclaration. Imaginez un quidam qui entre sur ce territoire, au lieu de se soumettre à toutes les procédures douanières, bombarde le poste de douane et plus d’un an après avoir fait ce qu’il veut à l’intérieur du territoire, après même avoir installé sa propre douane aux frontières, il revient pour déclarer ses soi-disant biens. Alassane Ouattara a été investi devant un panel de chefs d’Etat le 21 mai 2011. Deux semaines avant, il a obtenu, sur commande, les services de Yao Paul N’Dré pour son intronisation le 6 mai de la même année. Mieux, il se considérait déjà comme chef d’Etat depuis le 2 décembre 2010. Tout cela pour dire que ce n’est pas le temps qui a manqué à Ouattara pour déclarer son patrimoine. Mais nous ne sommes pas surpris que cela soit pris pour un acte de bonne gouvernance par les tenants actuels du pouvoir. Nous ne sommes pas allés à la même école. Et personne ne nous empêchera de douter de la sincérité de cette manœuvre digne de la mafia.

Joseph Marat





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !