Appel pour le rétablissement de la démocratie en Côte d’Ivoire

Dimanche 25 Octobre 2015 - 23:05


Claude Koudou  Secrétaire National chargé de la Communication et du Marketing politique Et chargé de la Communication de la CNC-France
Claude Koudou Secrétaire National chargé de la Communication et du Marketing politique Et chargé de la Communication de la CNC-France
Malgré des appels répétés et insistants de l’opposition ivoirienne, en vue de la tenue d’une élection transparente et incontestable, laquelle élection est censée constituer une base de réconciliation des Ivoiriens, le chef de l’Etat sortant, Alassane Dramane Ouattara a refusé d’écouter le peuple en organisant un simulacre d’élection ce jour du 25 octobre 2015 et ce, dans la plus grande discorde jamais connue dans le pays.
Ce jour, nous constatons un désert électoral devant les bureaux de vote. Mais quelques jours avant, nous avons également vu sur des chaînes de télévision, des observateurs de cette élection défendre la démarche du chef de l’Etat sortant. Autant d’indices qui décrédibilisent ce scrutin parce que la partialité des organes électoraux est également établie.
Nous devons retenir à l’épreuve du constat commun que le mot d’ordre de l’opposition - de boycotter l’élection présidentielle -, a été entendu par les électeurs malgré les grands moyens d’ordre divers déployés par le pouvoir.
Nous sommes donc fondés de dire que la mascarade électorale orchestrée par le chef de l’Etat sortant a mis à nu l’illégitimité et l’impopularité de son organisateur, chef d’un clan autocratique.
Les violations répétées de la Constitution et du code électoral de la Côte d’Ivoire par le chef de l’Etat sortant, doublées du désert électoral de ce jour nous amènent à soutenir que nous ne nous reconnaissons pas dans ce coup de théâtre mis en scène, ce 25 octobre 2015.
Nous informons les Ivoiriens et les amis démocrates que dans les jours à venir, l’opposition prendra ses responsabilités devant les dérives dictatoriales qui sont inacceptables puisqu’elles menacent non seulement les libertés élémentaires des citoyens mais elles sont porteuses de germes d’explosions sociales. L’opinion nationale et internationale sont informées que le peuple de Côte d’Ivoire ne se laissera pas voler sa victoire.
L’opposition ivoirienne doit instamment panser ses divisions pour se concentrer sur les enjeux majeurs du pays, au-delà des petits calculs qui dépriment nos compatriotes.


Claude Koudou

Secrétaire National chargé de la Communication et du Marketing politique
Et chargé de la Communication de la CNC-France
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !