Appel du FPI au PDCI, violences post-électorales, percée des indépendants: Ouattara panique et veut couper des têtes fortes.

Mercredi 1 Mai 2013 - 08:38


Appel du FPI au PDCI, violences post-électorales, percée des indépendants:  Ouattara panique et veut couper des têtes fortes.
Allassane Ouattara ne dort plus. L’information est de source diplomatique. Comme raisons de cette insomnie au sommet, plusieurs éléments sont évoquées par ceux qui se disent être dans le secret des dieux. Primo, c’est l’appel historique du Fpi de Laurent Gbagbo au Pdci de Henri Konan. Il sonne comme un coup de tonnerre au Rdr, au moment où cette formation politique alliée du Pdci fait montre d’un égoïsme épais et se laisse gagner de plus en plus par un appétit boulimique du pouvoir à l’approche des échéances de 2015 auxquelles Ouattara est candidat. En appelant le Pdci à rejoindre le Fpi dans une alliance démocratique pour sauver du régime Ouattara ce qui reste de l’unité nationale et des avancées démocratiques, Miaka Ouréto n’a fait qu’enfoncer une porte déjà ouverte. Cette capacité de la direction du Fpi à prendre des bonnes décisions au bon moment fait en ce moment l’effet d’une patate chaude aux mains des responsables Rdr. Amadou Soumahoro et ses lieutenants ont du mal à regarder Ouattara droit dans les yeux et lui dire que le Pdci de Henri Konan Bédié est dompté. Le président du Rdr ci- devant chef de l’Etat est lui- même conscient de la gravité de la situation. Il n’a pas besoin qu’on lui en fasse un dessin. Qui a officialisé le «rattrapage ethnique» ? Qui fait du Rdr un parti-Etat ? Qui a roulé Bédié dans la farine au moment d’appliquer le pacte de Yamoussoukro ? La base du Pdci ne l’a pas encore oublié et ne l’oubliera certainement pas. Bien au contraire, elle a commencé le débat sur l’appel du Fpi, aidé en cela par les fraudes et violences orchestrées par le Rdr lors des dernières élections locales couplées du 21 avril 2013. On entend même dire depuis ces élections que «l’avarice perd tout en voulant tout gagner.» Or Alassane Ouattara qui est conscient désormais de son impopularité politique a encore et toujours besoin de se servir de Bédié comme escarbot pour parvenir à une deuxième élection au sommet de l’Etat. Il a choisi de griller quelques fusibles inutiles dans l’espoir de séduire le Pdci en lui envoyant des signaux de bonne volonté. C’est selon. Secundo, le vote-sanction des militants qui a balayé des longs couteaux du Rdr à Abidjan, Bouaké et Séguéla, pour ne citer que ceux-là, est un véritable coup de tonnerre que Ouattara est loin de minimiser. En se rebellant contre les décisions de la direction de leur parti, les militants du Rdr ont envoyé deux messages forts à Ouattara : ses collaborateurs font une mauvaise lecture du terrain politique ; lui Ouattara doit rapidement procéder à une redistribution des cartes politiques. Message reçu 5/5 si on en croit nos sources. «Ils plastronnent partout, faisant croire que tout est huilé, et pourtant ce sont des géants aux pieds d’argile ; une bande d’incapables qui n’ont même pas résisté à une tempête dans un verre d’eau. Il faut que ça cesse» , aurait martelé Alassane Ouattara quand il a eu connaissance «des vrais résultats» des municipales et régionales couplées du dimanche 21 avril 2013. C’est selon un diplomate occidental en poste au bord de la lagune Ebrié. Conséquence de ce gravissime constat du président du Rdr : de nombreuses têtes à couper. Celles de ceux qui ont montré leurs limites et aggravé leurs cas par des actes de violence et de fraude avérée. En tête il y a Amadou Soumahoro qui non seulement ne pèse rien mais aussi parle trop ; suivent… Anne Oualoto et Cissé Bacongo, pour immaturité politique. C’est l’heure du bilan et des comptes chez les Républicains pris de tournis depuis l’appel de Miaka au Pdci- Rda. Mais le président du Rdr a-t-il les moyens de cette volonté de sévir par ces temps qui courent ? Attendons de voir .

B.T

L.G Infos N ° 4 2 5  du lundi 29  A V R I L  2 0 1 3




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !