Allocution de Brigitte Kuyo lors de la Cérémonie de remise de dons à Paris le Samedi 10 Novembre 2012

Lundi 12 Novembre 2012 - 07:28


Allocution de Brigitte Kuyo lors de la Cérémonie de remise de dons à Paris le Samedi 10 Novembre 2012
Camarade MIAKA Ouretto, Président par intérim du FPI ;
Camarades membres de la Délégation du FPI ;
Je vous souhaite la bienvenue.
Camarades Militants, sympathisants, amis du FPI ;
Camarade Claudel GUIGUI ;
Camarade François GUINA ;
Camarades Leaders des mouvements de Résistance ;
Camarades résistants, patriotes, démocrates ;
Mesdames, Messieurs, chers Camarades,

Nous sommes aujourd’hui rassemblés ici à Paris pour assister à une cérémonie de remise de dons à la Direction du FPI. Les Représentants du FPI en Europe, par ma voix, s’en réjouissent. Nul n’ignore en effet les graves problèmes de trésorerie auxquels la Direction intérimaire fait face depuis de longs mois : sièges saccagés, mobilier brisé ou volé...
Une telle situation interpelle chaque jour, chaque militant et chaque sympathisant de notre parti. C’est pourquoi, les Représentants du FPI en Europe que j'ai l'honneur de représenter ici, saluent et soutiennent l’initiative.
Je suis venue avec des membres du Bureau de la Représentation FPI-France. Nous sommes donc ici, bien que n’ayant pas été véritablement associés à la préparation de cette cérémonie. Mais nous sommes là parce que nous considérons que ce qui compte aujourd’hui, ce ne sont pas nos petits ressentiments ou nos différentes frustrations aussi grandes et légitimes soient-elles.
Nous sommes là chers Camarades, parce que ce qui compte aujourd’hui, c’est avant tout ce qui nous unit, ce qui nous rassemble, c’est la défense des valeurs que prône notre parti, les valeurs de liberté, de démocratie, de souveraineté.
C’est aussi notre mobilisation constante pour la libération du Président Laurent GBAGBO, du Président de notre parti le Camarade Pascal AFFI N’Guessan, de nos deux vice-présidents Aboudrahamane SANGARE et Simone GBAGBO, de notre Secrétaire Général Laurent AKOUN, du Secrétaire Général Adjoint Alphonse DOUATY et de tous nos Camarades injustement détenus et quotidiennement torturés par le régime OUATTARA ainsi que le retour sécurisé de tous les réfugiés et exilés sans oublier le dégel de tous les biens.
Nous sommes ici, Camarades, parce que ce qui nous unit et nous rassemble, c’est notre détermination à ne pas s’engager dans une quelconque voie de Réconciliation avec le régime génocidaire du dictateur Dramane OUATTARA sans la libération du Président Laurent GBAGBO et de tous nos camarades injustement, arbitrairement, illégalement emprisonnés.
Ce qui nous rassemble, c’est enfin la défense des acquis démocratiques en Côte d’Ivoire, la lutte pour la construction d’un État de droit, l’instauration de la sécurité pour tous et pour chacun, une justice équitable et transparente, une administration véritablement républicaine et détribalisée.
Camarade Président MIAKA Ouretto, ces défis sont à relever. Ta mission est donc grande. Les militants te regardent, les Ivoiriens de la diaspora te regardent, le peuple ivoirien te regarde, le monde entier te regarde, l’histoire te regarde, mais nous connaissons ton sens du devoir, nous sommes certains que tu remporteras des victoires. C’est pourquoi, nous, Représentants du FPI en Europe t’assurons de notre indéfectible soutien dans la réalisation de ta mission: la libération du Président GBAGBO et de tous nos camarades arbitrairement emprisonnés.
Camarade Président, en ma qualité de Représentante du FPI en France, permets-moi enfin de te présenter mes camarades leaders des mouvements de la Résistance en France : Abel NAKI, Willy BLA, Zapp KRASSO, Léontine TOPO, Paco ZEGBE, LOGBO Pascal, Maman KINI, Fatou N’DIEYE, Prisca DIGBEU, Christine ZEKOU, Alice BAO, Claude KOUDOU, Thibault OBOU, Trahie bi, Désiré BIBI, Serge ECHIMANE, Franck LUTTE, Eugène TAGRO, Mireille SAKI, SANKARA, tous les artistes engagés pour notre lutte, tous les militants, sympathisants du FPI, les patriotes et ils sont très nombreux. Ces résistants battent le pavé dans le froid, la neige ici Paris comme en Europe jusqu’aux portes de la Cour Pénale Internationale (CPI) à la Haye. Ils tombent tous les jours sous les coups des matraques ou se font embarquer par la police française. Grâce à ces patriotes, le Front Populaire Ivoirien n’est pas seul et ne se sent pas seul pour mener le combat de la libération de nos camarades. Oui Président MIAKA, tous ces résistants sont déterminés à nous aider à aller jusqu’au bout et je voudrais que tu le saches car tu es la voix la plus autorisée à les remercier pour leur engagement.
 
Vive une Côte d’Ivoire libre et véritablement démocratique.
En route pour des victoires certaines avec le FPI.
Je vous remercie.
Fait à Paris le 10 Novembre 2012
Brigitte KUYO
Représentante du FPI en France
 
 




Tags : Brigitte, Kuyo

Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !