Ali Bongo accepte le recomptage des voix. le recours qui risque d’embraser le Gabon

CIVOX.NET
Vendredi 9 Septembre 2016 - 09:11


 

Attention, ça évolue du côté du Gabon où plus que jamais les deux camps se regardent en chien de faïence. Jusque-là, la stratégie de Jean...

 

Attention, ça évolue du côté du Gabon où plus que jamais les deux camps se regardent en chien de faïence. Jusque-là, la stratégie de Jean Ping a consisté à aller vers un recomptage des voix dans le Haut-Ogoué par la Cenap devant des observateurs neutres, mais jeudi soir, le rival d’Ali Bongo a changé d’approche et c’est à la dernière minute que cela est intervenu. C’est dire alors que son recours fait suite à moult hésitations et relèverait d’une décision bien murie. Tout compte fait, il l’a déposé devant la Cour constitutionnelle du Gabon, dirigée par Marie- Madeleine Mborantsuo.
 

L’objet du recours est de contester les résultats de l’élection présidentielle du 27 août remportée par le président sortant Ali Bongo Ondimba surtout dans le Haut-Ogoué où le camp de Ping n’est pas d’accord avec les chiffres publiés. La saisine porte ainsi sur le recomptage des suffrages dans cette province. Ali Bongo a recueilli plus de 95% des voix dans la localité avec un taux de participation qui a frôlé les 100% selon les résultats publiés par la Cenap. Mais l’opposition dit avoir à sa possession, 174 procès-verbaux sur les 297 bureaux du Haut-Ogoué. Selon elle, les scores de ces procès-verbaux donneraient Jean Ping vainqueur contrairement à ce qui était annoncé par la Commission électorale.
 

Ainsi loin de se préciser, les choses, au Gabon se corsent, prennent d’autres proportions et semblent loin connaitre une épilogue. Car pendant que Jean Ping se radicalise pour le rétablissement de la « vérité des urnes » qui pour lui, sont autres que ce qui a été publié, Ali Bongo, lui, s’est déjà mis dans ses habits de Président de la République et agit comme tel. Il serait très difficile pour qui connait l’homme, de laisser le pouvoir lui passer entre les mains après avoir réussi le plus difficile (coup de force électoral).
 

Un autre combat démarre alors incluant cette fois-ci, la cour constitutionnelle dont le rôle dans cette adversité est crucial. Le dernier mot historique qui doit sauver le Gabon lui incombe. Celui-ci doit être basé sur la justice et l’état de droit conformément aux lois gabonaises et au souhait de tous ceux qui sont épris d’équité et de justice.
 

Wait end see !!!

dakarmidi.net

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !