Alerte/ Mise en danger d'autrui: La cruauté du régime Ouattara à son comble. La tuberculose, sa nouvelle arme?

Nous publions, tel que reçu, un message anonyme alertant l'opinion nationale et internationale sur la mise en danger des prisonniers politiques et de l'administration pénitentiaire , dont la responsabilité incombe au régime Ouattara.

Jeudi 20 Juin 2013 - 07:51


Alcide Djédjé, Ministre des  Affaires étrangères sous le régime Gbagbo, emprisonné à Boundiali
Alcide Djédjé, Ministre des Affaires étrangères sous le régime Gbagbo, emprisonné à Boundiali
URGENCE SIGNALEE = Mise en danger d'autrui

Objet : Tentative de meurtre ????

LA CRUAUTÉ DU RÉGIME OUATTARA A SON COMBLE

Le Gouvernement Alassane Ouattara met en ce moment en oeuvre, un diabolique plan d'extermination des détenus politiques proche du Président Laurent GBAGBO, par la maladie, précisément par la tuberculose.

Les faits suivant en attestent:

Au mois de mai 2013, Monsieur Konaté Drissa, 48 ans, emprisonné à la Maison d'Arrêt de Boundiali pour complicité de parricide avec 2 de ses frères, a bénéficié d'une mise en liberté provisoire pour cause de maladie. Et pour cause, le prisonnier en question est atteint de tuberculose, maladie hautement et notoirement contagieuse. La carte de traitement ci-jointe en est la preuve médicale.

Le Gouvernement ivoirien, par le biais du Procureur, a immédiatement fait appel de cette décision du Juge Touré Moussa. L'appel étant suspensif de l'application de la décision, le malade est resté en prison, aux côtés des collaborateurs du Président Gbagbo que sont Alcide Djédjé, Henri Dakoury-Tabley, Séka Obodji et Sokoury Bohui.

Cette information a été délibérément cachée aux détenus et au personnel, qui a fini par en prendre connaissance.

Le danger plane donc sur toutes ces personnalités, ainsi que sur les détenus de droit commun qui y sont aussi, sans oublier le personnel pénitencier. Tout ce monde hétéroclite est transi par la peur d'être contaminé par cette terrible maladie.

Au-delà de l'aspect purement judiciaire de cette affaire, qui a amené le Procureur à faire appel, il faut croiser l'information avec cette qui est venue de Katiola et qui fait état de 6 tuberculeux parmi les détenus supposés proches du Président Laurent Gbagbo et ramenés manu militari du Liberia. En plus, ces personnes sont abandonnées, sans aucun suivi médical, parmi les autres.

Ainsi, le Gouvernement ivoirien aurait-il décidé d'exterminer les proches de Laurent Gbagbo par une contamination à la tuberculose, opération savamment et diaboliquement préparée?

   Ci- APRES LES PREUVES DE LA MALADIE DU PRISIONIER KONATE DRISSA

Alerte/ Mise en danger d'autrui: La cruauté du régime Ouattara à son comble. La tuberculose, sa nouvelle arme?

Alerte/ Mise en danger d'autrui: La cruauté du régime Ouattara à son comble. La tuberculose, sa nouvelle arme?




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !