Alassane Ouattara, que de contradictions dans la gouvernance de la Côte-d'Ivoire!!!

Mardi 19 Février 2013 - 04:10


Alassane Ouattara, que de contradictions dans la gouvernance de la Côte-d'Ivoire!!!

Entré sur la scène politique en 1989-1990 pour aider feu le président Félix HOUPHOUËT Boigny à redresser l’économie ivoirienne malade (maladie créée de toute pièce par la France : détérioration des termes de l’échange), dit-on, Alassane Ouattara, propulsé par la puissance colonisatrice et la communauté internationale version Jacques CHIRAC, Nicolas SARKOZY, Barack OBAMA, David CAMERON, est aujourd’hui le chef de l’Etat de la Côte-d’Ivoire. Que de péripéties pour y arriver !

Ne connaissant pas auparavant le fonctionnement de la société ivoirienne et souffrant d’une carence de légitimité, le parachuté éprouve d’énormes difficultés à conduire le bateau ivoire. D’où la dictature et les contradictions du nouveau locataire du palais d’Abidjan.

L’on s’attendait à un mieux être des ivoiriens avec l’arrivée tant souhaitée de M. Ouattara au pouvoir par bon nombre de concitoyens manipulés et qui voyaient en lui l’homme de la situation. Les personnes les plus frileuses et les plus friandes de l’argent ont craqué sous le charme du maître chanteur. Quand on sait le degré de pauvreté des peuples noirs colonisés, car leurs richesses toujours pillées par le colonisateur(France), il n’y a pas de raison qu’on ne croit pas aussi facilement en celui qui vit dans une apparence de richesse. A beau mentir celui qui vient de loin, dit l’adage. M. Ouattara a fait savoir à tout le monde qu’il est le plus grand économiste de la planète et que son travail est de chercher l’argent et de le trouver. Le mystère qui entourait cet homme était si grand que, s’il ne s’essayait pas à ce poste de président de la République, la Côte-d’Ivoire n’allait pas connaître la paix et ne deviendrait jamais émergent.

Malgré les supplications des hommes avertis en matière de politique et de tous ceux qui pressentaient les dangers à l’horizon, Dieu dans sa magnanimité a déjoué tous les pronostics. Il a fait de M. Ouattara le président de la Côte-d’Ivoire contre vents marées. Ce n’est un secret pour personne, M. Ouattara s’est servi d’une rébellion pour être au pouvoir. La preuve, il gouverne aujourd’hui avec les têtes de pont de l’ex-rébellion. Le ver est déjà dans le fruit. Que pouvons-nous faire ? Seulement, nous relevons les incongruités de ses propos et de ses actes pour montrer à la face du monde que le peuple ivoirien est victime d’un dol.

Pendant la campagne présidentielle, M. Ouattara a demandé aux populations de ne pas donner leurs voix à la pauvreté symbolisée par le président Laurent Gbagbo. Après le débarquement de ce dernier par les forces coalisées, tout le monde est unanime que la pauvreté a atteint son point culminant sous ce nouveau régime. Au point où les partisans de Ouattara crient ceci : « GBAGBO kafissa » en langue malinké, ce qui signifie «GBAGBO est mieux que OUATTARA ». Pour masquer son incompétence, il fait savoir que l’argent ne circulent pas parce qu’il travaille. Un petit boutiquier ne croira pas à cette théorie, fut-elle inventée par un éminent économiste. C’est le contraire de sa logique qui aurait été juste : l’argent circule parce qu’il travaille.

Sous Gbagbo, les enquêtes n’aboutissent jamais. Clamaient et haut et fort les pro-Ouattara. Ils ne croyaient pas si bien dire. Et sous Ouattara, où en est-on avec l’enquête sur l’attaque du camp des refugiés de Duékoué perpétrée par ses partisans ? Tout dernièrement, l’enquête sur la bousculade du plateau dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2013 qui a fait plus de 63 morts est restée sans suite. C’est plutôt le procureur Simplice KOUADIO Koffi, celui-là même qui faisait l’apologie des FRCI en son temps, qui a été débarqué parce qu’il allait dans le sens de la vérité. Ça n’arrive pas qu’aux autres. Dans cette affaire sérieuse, on détourne l’attention des ivoiriens pour la focaliser sur l’arrestation de BLE GOUDE. Ouattara fait mine de commander des enquêtes qui en fait ne sont que des parodies d’enquêtes pour contenter ses parrains. Comme on le constate, la critique est aisée mais l’art d’exercer est très difficile. Sous Ouattara rien n’a bougé, c’est le statu quo.

Les taxes sur les produits pétroliers sont de trop sous le régime Gbagbo. Dès que j’accède au pouvoir les prix seront revus à la baisse. Je distribuerai des milliards aux différentes régions du pays. La vie sera moins chère. Ce sont là en substance, des propos tenus par M. Ouattara à l’égard des ivoiriens en majorité crédules et naïfs. Ils le suivent pour des intérêts matériels et non idéologiques. A l’heure actuelle, le peuple ivoirien n’a que ses yeux pour pleurer tant tout est cher sous Ouattara. L’essence sans plomb et le gaz butane ont subi une augmentation de prix dès l’entame de la nouvelle année. Le maître des lieux annonce ainsi les couleurs. Il a une obbligation de résultat vis-à-vis de ceux qui l’ont placé là et qui attendent les dividendes de leur investissement. Il n’a rien à foutre avec les gémissements du peuple tant que ses parrains sont satisfaits.

L’emploi est devenu rarissime. Les jeunes ayant terminé leur formation pour entrer à la fonction publique sont toujours en attente de recrutement. Pour l’instant, la priorité est au recrutement des FRCI démobilisés pour prendre la place de ceux-ci à la fonction publique. Au temps de Gbagbo, en pleine rébellion et en pleine crise, le recrutement des jeunes diplômés et formés se faisait sans grande difficulté. Les primes des soldats appelées ‘’haut les cœurs’’ étaient régulièrement payées, les instituteurs venaient d’obtenir une indemnité contributive au logement sous Gbagbo. Cet homme qu’on décrie tant et voué aux gémonies arrivaient à satisfaire un tant soit peu les besoins de son peuple avec les ressources du pays, sans l’aide de la communauté internationale. En plus, il ne gérait que la moitié du pays car l’autre moitié était occupée par les rebelles. Comment faisait-il ? Et pourquoi M. Ouattara peine t-il à embaucher les jeunes diplômés, alors qu’il a l’entièreté du pays, le soutien de la soi-disant communauté internationale ? Est-il pris en otage par la France qui a suffisamment dépensé pour un coup d’état contre Laurent Gbagbo ? Voilà autant de questions que nous nous posons.

L’étude comparée montre que Gbagbo, le supposé tueur, acheteur d’armes, faisait circuler l’argent et que les besoins primaires des ivoiriens étaient sa préoccupation. Ouattara, l’homme adulé par le RHDP et la communauté internationale est en déphasage avec la réalité ivoirienne. Sous son régime, les FRCI et les DOZO font la loi et tuent impunément, les ivoiriens sont morts en cascade après le feu d’artifice du 31 décembre 2012. Et pis, les caïmans de feu Houphouët Boigny fâchés tuent à Yamoussoukro.

En vérité, nous sommes pris au piège de notre propre politique qui se résume : « ôte-toi pour que je m’installe pour manger aussi ». Avec Ouattara, priorité d’abord à ses partenaires étrangers avec à leur tête la France et les USA avant de penser aux ivoiriens. Que les illusionnistes véreux qui nous gouvernent sachent qu’il n’y a pas de vertu dans la pauvreté. Le peuple ne supportera pas longtemps cette arnaque au sommet de l’Etat, car un homme qui a faim n’est pas un homme libre.

Le chef de l’Etat affirme que la Côte-d’Ivoire sera un pays émergent à l’horizon 2020. Que pouvons-nous attendre de la prestation des éléphants footballeurs lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nation (CAN 2013) ? Et bien, une piètre prestation à l’image du pays. Chers éléphants, du courage pour l’instant. Vous serez émergents à l’horizon 2020 et vous remporterez la coupe.

L’on se rend compte que les discours tenus par M. Ouattara sont le contraire des actes posés par lui. Le droit à la différence n’est qu’un vain mot. La démocratie a foutu le camp. Ce qui tient à dire que le rationalisme, le cartésianisme et le scientisme ne sont pas la quintessence des actions du camarade président.

Gilbert KOIME

gilbertkouame@yahoo.fr





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !