Alassane Ouattara ou la perpétuelle hypocrisie du discours de réconcilation, de rassemblement et de paix.

Encore une fois, Ouattara pense que les gestes forts de la réconciliation et de la paix en Côte d'Ivoire doivent venir des autres et non de lui. Il veut donner l'impression d'avoir fait sa part, sans que l'opposition en fasse autant. Or la réalité est là, saisissante, qui prouve bien le contraire. Cela laisse présager que la réconciliation tant souhaitée et prônée de façon incantatoire aura encore un long chemin à parcourir avant d'être une réalité en Côte d'Ivoire. Lire son allocution à l'occasion de la célébration de l'équipe nationale de football.

Mardi 10 Février 2015 - 22:09


Alassane Ouattara ou la perpétuelle hypocrisie du discours de réconcilation, de rassemblement et de paix.
Célébration de l’équipe nationale de football: allocution de S.E.M Alassane Ouattara Président de la République

- Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement;
- Mesdames et Messieurs les Présidents d’Institutions;
- Messieurs les Ministres d’Etat;
- Mesdames et Messieurs les Ministres ;
- Messieurs les anciens Ministres des Sports ;
- Monsieur le Président de la Fédération Ivoirienne de Football ;
- Messieurs les Généraux ;
- Mesdames et Messieurs les membres du Comité exécutif de la FIF ;
- Mesdames et Messieurs les membres de l’encadrement technique ;
- Chers Eléphants de Côte d’Ivoire, chers enfants ;
- Mesdames et Messieurs les Journalistes ;
- Chers Supporters, membres du CNSE ;
- Honorables invités ;
- Mesdames et Messieurs,

1992-2015 : Cela fait 23 ans que nous l’attendions… Près d’un quart de siècle!
Oui, 23 ans que nous la convoitions…
23 ans que nous rêvions d’avoir cette coupe continentale.

Et maintenant, ce rêve est devenu réalité.
Cette Coupe est bien là, devant nous.
Elle est bien là, la Coupe d’Afrique des Nations.
Bravo aux ‘’Eléphants’’.
Grâce à vous, nous sommes champions d’Afrique.
Quel bonheur ! Quelle émotion !

Ivoiriennes, Ivoiriens,

Je tiens devant toute la Nation à remercier nos héros, les Eléphants de Côte d’Ivoire.
Merci à vous chers enfants.
Vous nous donnez par cette victoire une belle leçon de courage, de solidarité, de cohésion et surtout de détermination.
Vous avez réussi à reconstruire une Equipe, unie, solidaire, avec un seul objectif : gagner, gagner et gagner.
Je sais que vous vouliez gagner pour chacun de vous mais aussi pour tous les Ivoiriens et pour toute la Nation.

Vous venez de renforcer notre fierté d’appartenir à une grande Nation.

- Copa Barry,
- Sylvain Gbohouo,
- Sayouba Mandé,
- Habib Kolo Touré,
- Siaka Tiéné,
- Serge Wilfried Kanon,
- Jean-Daniel Akpa Akpro,
- Serge Aurier,
- Ousmane Viera Diarrassouba,
- Eric Bertrand Bailly,
- Ismaël Diomandé,
- Max-Alain Gradel,
- Yaya Touré,
- Cheick Doukouré,
- Geoffroy Serey Dié,
- Roger Assalé,
- Ismaël Cheick Tioté,
- Gervinho ,
- Salomon Kalou,
- Wilfried Bony,
- Junior Gadji Tallo,
- Lacina Traoré,
- Seydou Doumbia,

Vous êtes la génération dorée et aujourd’hui, vous nous couvrez non seulement d’or avec la coupe, mais également de gloire pour la Nation ivoirienne, pour tous les Ivoiriens. Nous sommes fiers de vous.

La Côte d’Ivoire entière vous dit merci.

Merci pour ce grand jour ; merci pour ce grand moment de bonheur ; de communion. Cela est incommensurable.

Une fois de plus, vous avez réussi à mobiliser tous les Ivoiriens derrière vous, pour une cause unique : la victoire et la grandeur de la Côte d’Ivoire.

Cette victoire est aussi le résultat d’un travail de longue haleine, débuté avec vos aînés dont Drogba, Zokora, Zahui, Kader, Gosso Gosso … et de tous ces héros, Gadji Céli, Gouaméné Alain, qui ont marqué l’histoire du football Ivoirien.
J’associe à ces remerciements l’ensemble de l’encadrement technique, ces grands professionnels qui vous ont accompagnés tout au long de cette belle aventure.

Je tiens à saluer tout particulièrement notre entraîneur exceptionnel, Hervé Renard, un homme qui par son calme olympien et sa maîtrise tactique a su conduire notre équipe à la victoire. Comme je l’ai dit à l’occasion de la victoire, nous avons un entraîneur hors-pair !
Mes remerciements vont également à l’endroit de la Fédération Ivoirienne de Football, avec à sa tête, le Président Sidy DIALLO. Sidy, bravo pour ce travail magnifique ; pour la persévérance dans tes efforts. C’est du travail très bien fait. Je suis fier de toi et bien sûr, de tous les membres de la Fédération.

Je voudrais également féliciter le Ministre de la promotion de la Jeunesse, des Sports et des loisirs, qui est aujourd’hui un homme comblé. Bravo à toi, au Premier Ministre, à tous les membres du Gouvernement et du Cabinet présidentiel.

Cette victoire, nous la devons aussi à l’engagement d’une personne qui a toujours été là. Oui, une personne qui a toujours accompagné les Eléphants dans tous les stades, pendant tous les matches, quels que soient les résultats. Il s’agit du 12ème homme de l’équipe nationale. Et ce 12ème homme, c’est vous, Ivoiriennes, Ivoiriens.
Cette victoire est donc la vôtre.

C’est la victoire de tous les Ivoiriens, rassemblés, comme je le vois dans cette salle. Merci à vous chers frères et soeurs des partis d’opposition. Et également du RHDP. Merci d’être là.
Grâce à cette victoire, la Côte d’Ivoire est à nouveau rassemblée. C’était mon voeu le plus cher.

Evidemment, dans ces moments d’union et de rassemblement, j’ai une pensée pour le père de la Côte d’Ivoire moderne, le Président Félix Houphouët-Boigny, qui levait dans cette même salle, en 1992, la première coupe d’Afrique des Nations de l’histoire de notre pays. Cette coupe, nous la dédions donc au Père de la Nation.

Mes chers compatriotes,

Nos Eléphants montrent le chemin à chaque Ivoirien ; aux hommes politiques.

Ces jeunes, ces enfants, nous demandent de nous rassembler ; d’être ensemble ; de faire la paix. C’est comme cela, en étant solidaire que nous allons gagner et faire avancer la Côte d’Ivoire.
Oui, chers Eléphants, par votre cohésion sur le terrain, vous avez prouvé que la Côte d’Ivoire rassemblée et réconciliée peut gagner et rayonner.

Vous venez de nous donner une véritable leçon d’humilité et de foi en l’avenir de notre pays.

Je voudrais que chaque Ivoirien puisent dans les valeurs que ces jeunes viennent de nous inculquer. Celles de se retrouver, de jouer en équipe, dans un esprit de fair-play exceptionnel.
Faisons en sorte de relever tous les défis ; de faire les passes quand il le faut, de nous faire confiance. Cette équipe est la manifestation de la véritable confiance qui existe entre les joueurs. C’est ce que je souhaite pour notre belle nation. Faisons nous confiance comme les ‘’Eléphants’’ viennent de nous le démontrer.
Merci chers enfants. C’est avec fierté que la Nation vous rend hommage aujourd’hui, car vous avez hissé les couleurs de la Côte d’Ivoire au plus haut niveau.

Comme le dit l’adage, jamais deux sans trois. Nous avons gagné la coupe en 1992. Nous venons de la gagner. Alors nous attendons de nos ‘’Eléphants’’ de gagner la prochaine coupe en 2017 !

Chers Eléphants,

Je voudrais à nouveau vous exprimer toute ma joie, toute ma fierté et aussi la gratitude de la nation. Vous avez créé un déclic national, pour le rassemblement des Ivoiriens, pour la foi en l’avenir de la Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire est une grande nation. Elle va droit vers l’émergence. Et grâce à vous, nous sommes dans la réconciliation.

Vive les Eléphants,
Vive la Côte d’Ivoire qui gagne !
Vive la République !
Je vous remercie.




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !