Alassane Ouattara et la réconciliation, une parfaite incompatibilité

Lundi 5 Novembre 2012 - 07:41


Alassane Ouattara et la réconciliation, une parfaite incompatibilité
La Côte d’Ivoire est dans la tourmente depuis de nombreuses années. Au moins depuis la fin des années 1980, lorsque le président Houphouët, ayant perdu la guerre du cacao, tel un homme qui se noie, cherchait à s’accrocher à tout ce qui pouvait l’empêcher de sombrer. Il s’est alors laissé noyauter par les maîtres du capitalisme: ceux-ci lui imposèrent des décisions totalement contraires aux intérêts des Ivoiriens, comme par exemple le fait de placer une personnalité étrangère au gouvernement à la tête d’un comité interministériel. Alors commencèrent des actes dévastateurs, pour l’économie du pays avec les privatisations sauvages, mais surtout pour la paix sociale avec le déversement dans la rue de milliers de familles. Cette personnalité, Alassane Dramane Ouattara dit ADO, venue travailler pour l’extérieur, fut bombardée Premier Ministre, en toute illégalité, la fonction n’étant alors pas prévue dans les textes réglementaires du pays. Evidemment, Houphouët était un autocrate dans toutes les assertions du terme! C’est ce Alassane Dramane Ouattara que les mêmes maîtres du capitalisme imposèrent à la tête de la Côte d’Ivoire en 2011, à coup de bombardements et de manipulations de toutes sortes. Les maîtres du capitalisme, la France et les USA en tête, dans une furie barbare, cruelle et négationniste de toute éthique, avec en appui, le «machin » de New York, L’ONU, ont réussi dans ce pays, le coup d’Etat le plus long et le plus meurtrier (Lybie et l’Iraq exceptés) de ce début de XXI° siècle  ! La tourmente s’est depuis intensifiée pour les Ivoiriens: ils sont pourchassés quotidiennement par une horde de miliciens qui n’ont de culture que celle du meurtre. Nombreux parmi les plus dignes croupissent dans les prisons du régime imposé par l’occident. Ceux qui l’ont pu se sont réfugiés à l’étranger. Et la vie sur place s’est transformée en un enfer qui se durcit de jour en jour, sous l’œil bienveillant des dirigeants occidentaux, ces tricheurs-là, qui se sont érigés en propriétaires de la vie sur terre. La Côte d’Ivoire n’est que l’ombre d’elle-même. Economiquement rien ne va, malgré les discours flatteurs des maîtres des lieux qui se décernent tous les certificats de satisfecit. Socialement, le rattrapage ethnique a fait des ravages inimaginables  ! Au plan des libertés alors, le pays est une prison à ciel ouvert. C’est dans un tel conteste que l’on parle de réconciliation. Une observation lucide permet, pourtant, de voir que la réconciliation ne fait pas partie des préoccupations de ceux qui règnent sur ce pays.
En effet, comment attendre d’un homme qui se comporte en revanchard, au point d’inventer une théorie politique «  originale  » dénommée «rattrapage ethnique», qu’il soit intéressé par la réconciliation entre tous les fils et toutes les filles d’un pays  ? Comment attendre d’une personne qui n’ignore pas qu’elle n’a nullement la majorité dans un pays, qu’elle cherche à fédérer toutes les énergies, de sorte que tout le monde s’associe aux tâches de reconstruction nécessaire  : La peur de se voir débouter par la majorité ne peut que lui faire dédaigner la réconciliation ! Et puis, rien qu’à regarder le prince au pouvoir dans ce pays, un chef d’Etat gardé par des services et personnels étrangers, un président de la république qui passe le plus clair de son temps hors du pays et qui, alors que de nombreux Ivoiriens sont convaincus qu’il est Burkinabé, favorise, s’il n’organise pas, le déversement de colons Burkinabés dans l’ouest du pays, rien qu’à regarder tout cela, on se convainc que ce prince-là n’a pas besoin de réconcilier les fils et filles du pays. Il voudrait juste une «pacification » selon les méthodes qui l’installèrent au pouvoir, et c’est tout  !
Alassane Dramane Ouattara sait qui n’a aucune place dans une Côte d’Ivoire réconciliée : il ne peut régner que dans le désordre, la désolation et sur la peur! Le pays et ses habitants ne l’intéressent pas ! C’est un individu fondamentalement égoïste, un fat revanchard de la pire espèce, prétentieux mais très limité, qui a recours à la triche et à toutes sortes de combines douteuses pour arriver à ses fins. Il sait qu’il n’a réussi à se retrouver là où il est que parce que les puissances impérialistes n’avaient personne d’aussi peu regardant à l’éthique et capable d’accepter de jouer le jeu dans des crimes aussi osés que ceux qui ont été perpétrés en Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, ce sont ces mêmes puissances impérialistes qui, sauf hypocrisie, demandent la réconciliation, certainement dans l’optique d’une exploitation plus rentable du pays, désabusées qu’elles semblent par l’incompétence notoire de l’homme…
La vérité, c’est qu’il est absolument illusoire d’attendre d’un individu comme Alassane Dramana Ouattara qu’il cherche la réconciliation entre les Ivoiriens. Aujourd’hui où bien des réalités ont quelque peu bougé au plan international, l’imposture a du mal à se couvrir et l’homme imposé aux Ivoiriens avec une audace meurtrière inimaginable est convaincu que son jeu de tromperie sauterait trop facilement aux yeux dans une Côte d’Ivoire réconciliée.
Que la grâce de Dieu abonde sur notre pays!
 
NDA ADJOUA SUZANNE
 
Enseignante
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !