Alassane Ouattara à Abidjan ce dimanche: Les dessous d’un retour précipité

Samedi 1 Mars 2014 - 23:56


S’appuyant sur une canne, à pas difficile, Alassane Ouat- tara est réapparu, après quasiment un mois d’absence des écrans due à une opération à la sciatique en début du mois de février, le jeudi 27 février 2014 à l’ambassade de la Côte d’Ivoire à Paris. D’où, il a confirmé son retour au pays, ce dimanche 2 mars 2014. Encore  une information qui  n’a pas manqué de rassurer les partisans du «grand patient», restés longtemps inquiets sur le sort qui pouvait lui être réservé. En tout cas, à la Rue Lepic, la sérénité n’y était pas, jusqu’à l’apparition surprise de Ouattara sur les écrans de la télévision nationale, via, les locaux de l’ambassade de la Côte d’Ivoire en France. Avec cette fois-ci une canne, le mentor du Rdr s’est voulu rassurant en annonçant son retour à Abidjan. Même si le locataire du Palais présidentiel a indiqué avoir eu  « une opération à cause d'un problème de sciatique », ajoutant que «la sciatique est très douloureuse ». Ce qui n’est pas faux. Mais au-delà de cette réalité, des langues se  délient pour situer les Ivoiriens sur un retour qui apparemment est contre son gré. Car, apprend-on, de sources concordantes que Ouattara devrait observer plus de jours pour sa convalescence que ce qu’il a fait. Une telle intervention chirurgicale, nous confie-t-on, nécessite un « bon repos, une bonne période de convalescence » avant toute reprise d’activités intenses. « Tout s'est très bien passé! Je n'ai aucune douleur. Je marche progressivement, à l'aide d'une canne... mais pas pour longtemps », a déclaré M. Ouat- tara s'adressant aux personnalités présentes à l'ambassade, notamment, le président de l'Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro, les ministres Bruno Nabagné Koné et Mamadou Sangafowa Coulibaly ainsi que des membres du cabinet présidentiel. Et de préciser : « J e suis en pleine santé.  Je rentrerai ce dimanche 2 mars », pour « continuer le travail». Et pourtant, des informations font état d’un retour forcé. Contre le gré de Ouattara. En réalité, selon toujours nos informateurs, Alassane Ouattara précipite son retour dans le seul but de mettre «fin aux différents débats qui ont cours depuis son absence prolongée du pays, des affaires ». Faut-il ou non rester à Paris pour sa rééducation et perdre le contact avec le déroule- ment des affaires à Abidjan ou rentrer à Abidjan  et  avoir un semblant de contrôle des affaires pour éviter les suspicions ? Tel un dilemme, Alassane Ouattara a vite opté pour le second choix. Ainsi, malgré la souffrance en- core en lui, le mentor du Rdr s’est déplacé dans les locaux de l’ambassade de la Côte d’Ivoire pour « rassurer ses partisans sur son état de santé ». Or,  poursuit notre informateur, M. Ouattara n’est pas encore au mieux  de sa forme. En témoigne d’ailleurs (pour ceux qui l’ont suivi) l’effort déployé pour tenir son discours face à ses hôtes. En l’espace de quatre (4) minutes, l’on s’est rendu compte qu’il était essoufflé. En dépit de tout cela, Ouattara décide de re- joindre la Côte d’Ivoire. Préférant « protéger son pouvoir » au lieu de poursuivre sereinement les soins en vue de sa rééducation. Aussi, les indiscrétions font état de ce que le mentor du Rdr ne dispose pas assez de soutiens extérieurs pouvant lui  garantir la sécurité de « s o n r é gim e » pendant une longue période de convalescence hors du pays. En clair, bien que conscient qu’il est diminué, Alassane Ouattara persiste pour rejoindre Abidjan, ce dimanche 2 mars 2014. Malgré lui, aidé par une canne. Pour éviter la « vacance du pouvoir », qui pourrait craint-on, conduire à la « perte du pouvoir » par Ouattara.  C’est dans cette optique, que « ses conseillers français lui ont conseillé ». En attendant, son état de santé continue d’inquiéter.

 Toussaint N’Gott

Source:  L e Temps N ° 31 37 d u  samedi 1 e r & dimanche 2 m a r s 2 014






Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !