Ahoussou Jeannot et ses pleurs-fontaine

Mardi 6 Octobre 2015 - 11:32


AHOUSSOU JEANNOT
AHOUSSOU JEANNOT
En marge de l’inauguration de la chambre des Rois et Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara a rencontré les têtes couronnées de Yamoussoukro. Au menu de cette rencontre improvisée, le choix de monsieur Augustin Thiam comme chef du canton Akouê. Dans la subtilité, «  le serpent ne mue pas sous les regards indiscrets  », les chefs Akouê on répondu poliment à leur hôte d’en référer à la Reine-mère des Boigny. Alassane Dramane Ouattara, étranger aux Us et Coutumes de Côte d’Ivoire croyait son vœu exaucé. Il appelle donc le valet des sales besognes Ahoussou Kouadio Jeannot alias Wadraogo Kalifala, fils du cheminot de Boligare-Ravia, Wadrogo Salam, pour lui confier la mission auprès de la Reine-mère. C’est la jambe prise à son coup que le messager parvient à la porte du Royaume Akouê. Ainsi s’engage le protocole  :
Le 3ème notable (ministre de l’intérieur de la cour demande l’objet de la visite
Ahoussou Jeannot W. K. de répondre qu’il a un message du chef de l’Etat à transmettre de toute première main à la Reine
A quel sujet  lui demanda le notable ?
Au sujet du choix de Augustin Thiam comme chef du canton Akouê. Est-ce le rôle de Ouattara  ? A cause de l’argent, vous tordez le coup à tout et refusez de dire la vérité à celui qui vous envoie. Ignores-tu que la succession relève du lignage de sang noble  ? Augustin Thiam répond-t-il à ce critère  ? Retourne, de ce pas, lui dire que la Reine-mère a trop de soucis et qu’elle n’a pu te recevoir. Et moi, je refuse de t’introduire pour éviter de m’attirer les foudres de la Reine-mère, on ne s’est pas vu, termina-t-il.

Voilà comment Ahoussou Jeannot dit Wadraogo Kalifala, la queue entre les jambes, a bu la raclée morale du 3ème notable de la Reine-mère des Boigny. Même à Ouagadougou, au pays des hommes, femmes et enfants intègres, la Moro Naba a refusé de recevoir Gilbert Diendéré à cause de ses mains souillées de sang humain. Les Ivoiriens n’ont pas perdu le sens de cette dignité. De Yamoussoukro, l’enfant du cheminot fonce directement chez le prince des Agba Nambê, Henri Konan Bédié pour lui réciter sa mésaventure. Cette fois-ci, Bédié fut habité par la lumière et avala un lion en s’interloquant  :  «  j’ai pourtant dit à Ouattra ‘comme il appel son frangin dans le mal’ de ne pas se mêler de ces choses  !». Enfin l’infortuné Ahoussou Jeannot s’est fendu de ses pleurs-fontaine à une de mes amies à qui il vend de ‘’l’eau glacée’’ voilà comment j’ai été informée. Les femmes d’Adjanou de Sakassou, sept au total, ont été froidement déchiquetées aux armes lourdes par les rebelles d’Alassane Dramane Ouattara, le Roi des Baoulé a été défenestré, les attributs du royaume ont été pillés, profanés et détruits par les mêmes forbans. Le Roi en a eu une forte rage de dent dont il ne s’est pas encore remis depuis le 19 septembre 2002. Le sol de la Royaume baoulé n’est pas encore purifié de ses souillures dues aux ignominies de Ouattara et de ses rebelles.
Toute la Côte d’Ivoire unie dans sa noblesse, dans sa riche diversité culturelle et pacifique en est encore triste. Les nombreux crimes contre l’humanité causés par les rebelles en pays Gouro, Krou, Wê, Niaboua, Mandé-sud, akan etc sont un motif de tristesse et de grande angoisse pour les fiers Ivoiriens qui ne seront jamais achetables. Amichia François-Albert, Mabri Touakeusse, Ahoussou Jeannot, Maurice Kakou Djikahué, Blon Blaise, Alcide Djédjé, Marcel Gossio, Bleu Lainé, Pascal Kouakou Abinan, Affi N’Guessan, Beugré Mambé Robert, Kablan Duncan, le Roi-cube Maggi Amon Tanoé des N’Zima, Charles Diby Koffi, Léopoldine Coffi Tiézan, Amani N’Guessan Michel, Christine Adjobi, Lagou Adjoua Henriette, Niamien N’Goran, Gnamien Konan, Henriette Diabaté, Konan Bédié et consorts, montrez à la Côte d’Ivoire celui qui continue de tuer les Ivoiriens jusqu’à présent. Celui qui continue de mettre les Ivoiriens en prison, à quand les jugements, à quand la libération de ceux-ci  ? Quand est-ce que Ouattara arrêtera-t-il son cycle infernal de violence, de tyrannie, de tueries, d’autocratie, de haine et de mépris pour notre beau pays  et pour ses fils et filles ? Quand vous sentirez-vous concernés par la misère de tous genres des Ivoiriens  ? Koffi Koffi Paul, le veilleur d’un ministère rattaché à coquille vide, se promène, en ce moment, partout où le vent le guide pour remettre argent et promesses à des Ivoiriens en les invitant à ne pas voter Charles Konan Banny. J’en suis stupéfiée d’apprendre cela d’un homme aux allures joviales  ; à moins que ses dents continuellement visibles trahissent une malformation.
Même si, à présent, vous fermez vos yeux, à cause de vos misérables intérêts, pour éviter de voir que  : Koné Mamadou, Soumaïla Bakayoko, Soro Guillaume, Gnénéma Coulibaly, Affoussiata Bamba Lamine, Dosso Moussa, Wattao, Koné Messamba, Tuo Fozié et les autres qui vampirisent le pays sont ceux-là qui y ont mis le fer, le feu et le sang hier, pour semer morts et désolation, vous ne devez pas ignorer que ce sont ces-mêmes qui décident de tout et partout aujourd’hui. Qui est le Commanditaire, Financier et pourvoyeur d’instruments de guerre  pour qu’il y ait cette boucherie infâme, jamais connue dans notre beau pays? Le Burkina Faso a ouvert les yeux, il connait la cause de son mal, ce depuis le 15 octobre 1987, il a décidé d’écrire les nouvelles pages de son histoire à l’encre immaculée de sang humain. Ainsi, pour se conformer aux exigences modernes du 3ème millénaire. Peuple de Côte d’Ivoire, nous connaissons, nous aussi, la cause de nos meurtrissures, de notre division, de nos morts depuis le coup d’Etat de 1999 jusqu’à aujourd’hui. Allons-nous laisser notre pays écrire, au continuum éhonté, son histoire à l’encre maculée du sang de ses enfants par la source de ses maux  ? Je pense que vous valez mieux que les néo-négriers sanguinaires dont vous jouez le rôle actuellement. La roue doit tourner  pour le changement positif ! Et l’élection d’octobre doit être selon les règles démocratiques et constitutionnelles  pour que s’opère ce changement humanisant fait par des personnes humanistes ! Ne soyons pas en marge du monde moderne qui coule, en nous laissant régenter par des hors-la-loi, pour éviter de rendre compte à l’histoire demain !


           Bécan Tiékpa Alice-Rosine
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !