Affaire charles blé Goudé: Quand la réalité balaie les accusations farfelues

Après avoir écouté les parties dans l’affaire qui oppose Charles Blé Goudé au procureur de la Cpi, on se rend compte qu’entre les accusations portées contre le président des jeunes patriotes et la réalité des faits, c’est le jour et la nuit.

Jeudi 9 Octobre 2014 - 04:58


L’audience de confirmation des charges dans l’affaire qui l’oppose au procureur de la cpi a pris fin, jeudi dernier, par l’intervention de Charles blé Goudé. Pour qui a côtoyé le président des jeunes patriotes ivoiriens, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est resté égal à lui-même malgré sa détention, d’abord en côte d’ivoire dans des conditions inhumaines, ensuite à la haye. c'est-à-dire un homme lucide et serein, ayant une claire idée de ce qu’il veut en s’engageant dans la politique. Pendant 56 minutes, Charles blé Goudé a détruit toutes les thèses brandies par les accusations du procureur de la cpi, fatou bensouda. nous ne reviendrons pas sur l’accusation liée à « l’Eternel des armées», tellement c’est ridicule d’assimiler quelqu’un à un criminel parce qu’il se réclame de dieu. car « l’Eternel des armées », c’est dieu. dans tous les temples et paroisses chrétiennes du monde, c’est ainsi que dieu est désigné.
Charles blé Goudé a ré- vélé que c’est bien Alassane ouattara qui, depuis la prise du pouvoir de laurent Gbagbo en 2000 voulait, par tous les moyens, le ren- verser. et pour cela, ses hommes auraient tenté quatre coups d’etat qui ont échoué avant de monter une rébellion armée qui a fini par renverser le président Gbagbo, avec le concours décisif de la France de nicolas sarkozy. blé Goudé a montré que contrairement à l’image de criminel que le procureur de la cpi veut donner de lui, il a œuvré, pendant la crise, pour la paix et la cohésion en côte d’ivoire. et quand il dit que c’est lui qui a conduit les ivoiriens à accepter les rebelles dans la partie sud du pays qui était sous le contrôle du gouvernement, ce n’est pas une affirmation gratuite. on se souvient, en effet, que blé Goudé a risqué sa vie en allant passer la nuit dans le fief des rebelles à Bouaké. on sait également que pour les mêmes raisons, il a accueilli les rebelles dont Wattao dans son village à Kpogrobouo où celui-ci a passé une demi-journée avec les parents de blé Goudé. un va-t-en-guerre peut- il poser de tels actes ? cela ne peut venir que d’un homme qui aspire à la paix et la cohésion sociale et au rapprochement entre les ivoiriens. d’ailleurs, Charles Goudé, tout le monde le sait, avait toujours demandé à ses partisans de venir les mains nues à ses manifestations. accuser quelqu’un qui n’a organisé que des manifestations avec des mains nues de crimes contre l’humanité relève de la sorcellerie judiciaire...

Boga Sivori

bogasivo@yahoo.fr
Source:  Notre Voie n° 4833 du mercredi 8 octobre 2014




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !