Affaire Zoro Epiphaneprend sa carte Rdr: «Le petit juge de Dimbokro» jette enfin le masque

Mardi 25 Juin 2013 - 18:41


Affaire Zoro Epiphaneprend sa carte Rdr: «Le petit juge de Dimbokro» jette enfin le masque
En adhérant officiellement au Rdr, le juge Zoro confirme les soupçons de collusion entre lui et le président de son parti. Zoro Ballo Epiphane, le jugemilitant encagoulé qui avait signé le certificat de nationalité d’Alassane Ouattara en 1999, a décidé enfin de jeter le masque. «Le petit juge de Dimbokro», comme le désignait le régime Bédié qui lui en voulait terriblement pour l’acte qu’il a posé, a  pris officiellement sa carte du Rdr, jeudi dernier. Le parti à la case, coutumier des intrigues et autres supercheries poli- tiques, ne pouvait pas rater l’occasion qu’il s’offrait pour distraire de nouveau les Ivoiriens sur la nature réelle du «petit juge». Aussi, dans son intervention, le secré- taire général par intérim du Rdr s’est évertué à faire croire que notre fameux «Zoro» de la justice ivoiri- enne était un magistrat indépendant qui n’avait aucun rapport avec le Rdr au moment où il signait le certi- ficat de nationalité de Ouattara. «Aujourd’hui, nous sommes ici pour l’adhésion d’un Ivoirien. D’ordinaire, ces adhésions se font sans bruit. Mais, aujourd’hui, de façon exceptionnelle, nous sommes ici en reconnaissance de l’acte posé en 1999 par le juge Epiphane Zoro Ballo à l’endroit de notre mentor, Alassane Ouattara, mais aussi pour dire à toute la nation qu’à cette époque, il n’était pas militant du Rdr comme l’ont fait croire plusieurs personnes», dira Amadou Soumahoro cité par le quotidien l’Expression pour exprimer la gratitude de son parti à Zoro Epiphane qui, selon lui, a fait son tra- vail avec «courage et hon- nêteté». La chanson était belle pour la circonstance, surtout qu’il s’agissait de remettre au goût du jour une thèse développée depuis maintenant 14 ans. Mais les propos du secrétaire général du Rdr suffiront-ils à dissiper la conviction des Ivoiriens sur le cas Zoro ? Assurément pas. Depuis la délivrance du certificat de nationalité au président du Rdr, Zoro avait été ouvertement accusé par le Pdci d’être un militant caché du parti de la rue Le Pic.  A la suite du Pdci, de nombreux autres acteurs politiques, ainsi que des observateurs de la vie politique nationale, dont des membres de la société civile, avaient émis des réserves sur l’indépendance de Zoro. Bref,  dans un contexte où Bédié et Ouattara se livraient une guerre sans merci, le « petit juge de Dimbokro» avait convaincu plus d’un sur sa collusion avec le Rdr. Et la suite des événements leur aura donné raison. Depuis son acte, le juge est entré dans les bonnes grâces du mentor qui, selon des sources concordantes, l’a porté à bout de bras pendant son exil volontaire.  Après l’accession de Ouattara au pouvoir, Zoro s’est vu confier plusieurs hautes fonctions dans l’administration publique, avant d’atterrir à la tête de l’Agence ivoirienne de coopération française (Aicf). Cette collusion séculaire a atteint son couronnement depuis jeudi dernier. En prenant officiellement sa carte de mili- tant Rdr, Zoro Epiphane n’a fait qu’ôter le lourd masque qu’il porte depuis plus de 14 ans. Pour tous ceux qui con- naissent l’histoire réelle du juge-militant, son adhésion au Rdr est un non-événe- ment. A l’image d’un vieux couple qui, après plusieurs années de concubinage, se décide d’officialiser son union devant le maire, le magistrat natif de Sinfra et le Rdr se sont résolus enfin à étaler leur idylle vieille d’au moins 14 ans au grand jour. Et rien de plus.

Jean Khalil Sella


Source: Notre Voie  N°4450 du lundi 24 juin 2013





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !