Affaire Soro, le silence coupable de l'opposition ivoirienne

Lundi 14 Décembre 2015 - 06:13


Soro rend le président très rigolo, sa tâche difficile et l'opposition ivoirienne qui se mue dans un silence coupable, mais enfin, où va mon pays?

Soro traîne trop de casseroles dans sa besacière et de sa par ses agissements, voilà l'image de notre pays qui sombre. Comment un chef d'état pour éviter de se faire mouiller, voulant couver un rebelle rattrapé par ses crimes? Si le président Alassane Dramane Ouattara se croit innocent dans cette lugubre salissure diplomatique, qu'attend t-il pour prendre ses responsabilités? Le même Soro, a rendu et continue de rendre, l'ivoirien, son environnement, son quotidien tellement banals que si le président de la république n'y est pour rien, alors l'heure de la sentence a sonné. Comment comprendre que vous venez vénérer la vie des occidentaux pour rendre celle de vos compatriotes insignifiante?

Les députés ivoiriens qui servent de strapontins, méconnaissant les règles de leur fonction, des incultes qui ne défendent que leur beefsteak au mépris de la souffrance de la république qui leur a donné mandat de défendre ses causes, voilà qu'ils sont incapables de prendre position pour faire démissionner leur président qui fait la honte de notre pays, parce que, impliqué dans trop de dossiers. Depuis les élections législatives, je me pose des questions sur le nombre de lois qu'ils ont fait voter pour la défense et le bien-être des ivoiriens. La honte de notre armoirie ce sont ces députés bénis oui oui qui ne font que protéger l'image de monsieur Ouattara comme si sa vie politique était en danger. Le parlement ivoirien est trop accros à l'image du président Ouattara, au point où, c'est le conseil des ministres qui propose des projets de lois que Soro et ses députés s'alignent comme des fourmis pour faire plaisir à leur mentor. L'heure est grave et je voudrais que les députés ivoiriens prennent aussi leurs responsabilités, car au nom de la vérité et du respect des droits humains, que les députés se convoquent pour faire démissionner celui qui sali leur corporation qui n'est plus dignité de confiance.

Affi N'guessan, les responsables de la CNC, le FPI et les autres qui se sont suivi à la queue leu leu pendant la période électorale pour accompagner monsieur Ouattara, voilà une occasion de dénoncer les turpitudes et les manquements du pouvoir législatif. Vous ne pouvez pas garder le silence sur ces affaires (écoutes téléphoniques, assassinats, tortures,...) aussi graves qui entravent le bon voisinage de notre diplomatie. Soro est impliqué dans un coup d'état au Burkina Faso, le même Soro est rattrapé par ses crimes odieux commis pendant la guerre et on ne sait pas ce qui nous attend encore sur ses agissements, un tel individu, ne mérite plus la confiance du peuple et doit démissionner. Alors, il ne faudrait pas que ceux qui composent l'opposition ivoirienne se muent dans des silences sur des sujets aussi importants, si, eux-mêmes, ne sont pas allés prendre de l'argent chez Soro qui les bloque de s'exprimer. Si cela n'est pas le cas, qu'ils réagissent.    

Au PDCI RDA, ce n'est pas parce que vous êtes dans une alliance politique avec le RDR que vous devez vous taire sur ces graves affaires compromettantes. Le RDR peut se taire, mais si vous vous taisez, alors, le peu de confiance du peuple vous risquez de le perdre, un handicapé ne peut pas porter un enfant turbulent au dos, comment peut-il marcher?

M. Ouattara est entrain de cracher dans sa propre soupe. Il sait d'où il tient sa force politique, la France et en France, nul n'est au-dessus de la loi et la justice française émet simplement un mandat d'amener, même pas un mandat d'arrêt et vous faites fuir comme un vulgaire personnage, le président de l'assemblée nationale, qui n'était même pas, en mission, mais en vacances. Les français ne sont pas des varlets, ils respectent leurs institutions et s'attaquer à leur justice, quand on sait d'où on vient, il faut savoir raison gardée, entretenir sa destination. La justice française ne lâchera pas cette affaire, soyez-en convaincus, car les maîtres d'hier ne sont plus ceux d'aujourd'hui. Ici en France, rien ne se perd, mais tout peut se réveiller à tout moment.

Depuis, l'hexagone, nous demandons au pouvoir de permettre à Soro de démissionner temporellement le temps de se consacrer à ses défenses et s'il lui arrive de s'en sortir, il reviendra, occuper son fauteuil de président.

Heureusement que son mandat prendra fin d'ici peu et nous aurons, à n'en point douter, une nouvelle assemblée débarrassée de tout oripeau et capable de refléter l'image de l'ivoirien nouveau.

                                                                               Joël ETTIEN
                                       




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !