Affaire Simone Gbagbo: Gnénéma dévoile une Justice aux ordres

Jeudi 8 Mai 2014 - 07:27


Le ministre de la Justice du régime Ouattara, Coulibaly gnénéma. (photo archives)
Le ministre de la Justice du régime Ouattara, Coulibaly gnénéma. (photo archives)
Ceux qui croyaient encore naïvement que la justice ivoirienne sous ouattara avait un minimum d’autonomie sont désormais situés avec la sortie du ministre coulibaly Gnénéma, samedi dernier, dans plusieurs médias français. interrogé sur les raisons pour lesquelles l’ancienne députée d’abobo, l’ex-première dame simone ehivet gbagbo est toujours gardée en prison sans jugement depuis plus de trois ans, le ministre de la Justice du régime ouattara a soutenu que c’est parce qu’elle risque vingt ans de prison ou la prison à vie. comme si la peine encourue pouvait justifier une détention prolongée. et dire que M. Gnénéma est  magistrat de formation. le fait est que, malheureusement, Coulibaly gnénéma ne tire pas les leçons de ses précédentes sorties. en effet, en 2011, au moment où de nombreuses voix s’élevaient pour dire qu’il n’était pas utile de transférer le président Laurent Gbagbo à la cour pénale internationale (cpi), gnénéma affirmait que la déportation de gbagbo contribuerait à la réconciliation des ivoiriens. trois ans après, les faits sont là. les ivoiriens n’ont jamais été aussi divisés. il y a quelques mois, en août 2013, à la faveur de la libération de certains cadres du fpi, coulibaly gnénéma avait annoncé que simone gbagbo et charles Blé goudé ne bénéficieraient pas de cette mesure de liberté provisoire. coupant ainsi l’herbe sous les pieds des magistrats qui étaient en attente des dossiers à traiter. mais à la vérité, peut-on vraiment être surpris par une telle attitude de la part d’un magistrat qui a soutenu la rébellion armée ? assurément, non. il faut dénoncer cette propension du régime ouattara à vider le pouvoir judiciaire de sa substance. en effet, l’ancien procureur de la république, simplice Kouadio Koffi, quelques jours après son limogeage, et alors qu’il était accusé d’avoir introduit des noms sur la liste des pri- sonniers politiques à libérer, avait clairement dit que c’est de la présidence de la république que venaient les listes. cette affirmation qui n’avait jamais été démentie avait déjà montrée que l’indépendance de la justice avait foutue le camp sous ouattara. voilà maintenant que le ministre de la Justice donne le verdit d’un procès qui n’a même pas encore commencé. si, bien entendu il commence un jour.  parce que tous les ivoiriens savent que le régime ouattara n’a rien contre mme gbagbo. elle est tout simplement détenue parce qu’elle est une femme politique de valeur. un leader d’opinion d’envergure dont le clan ouattara  a peur. mais que gnénéma se le tienne pour dit. mme gbagbo ne sera pas condamnée à la prison à vie. pas plus qu’à vingt ans de prison.
Guillaume T. Gbato

Source: Notre Voie  n° 4708 du mardi 6 mai 2014




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !