Affaire « Plus de 900 millions Fcfa d’honoraires » La grosse colère des avocats des pro-Gbagbo

On ne saurait dire que l’information sur les « 900 millions Fcfa » au titre de leurs honoraires, ait emballé les avocats des pro-Gbagbo détenus sur l’ensemble du territoire ivoirien.

Mardi 19 Mars 2013 - 08:46


Me Hervé Gouamené (Membre du Collectif d’avocats) : « Ils nous ont payé à peine 13 millions f.cfa ». Les précisions de Kouakou Kra (Fpi)

Affaire « Plus de 900 millions Fcfa d’honoraires » La grosse colère des avocats des pro-Gbagbo

Me Hervé Gouamené, l’un des conseils des proches de l’ex-président, a ainsi tenu à rétablir la réalité des montants : « nous n’avons nullement fait cas de 900 millions f. cfa. Nous n’avons jamais perçu pareil montant. La seule note que nous avons adressée est une note globale de nos honoraires et s’évalue à 250 millions f.cfa. Ils nous ont payé, à peine, 13 millions f.cfa. Cette somme, au demeurant, nous a été remise en monnaie de singe. Il est important que cela soit su. Nous sommes un collectif de onze (11) avocats et avons adressé une facture au montant que je vous précise. Ils nous ont payé sur les 250 millions autour de 13 millions f.cfa. On n’a jamais été payé cash ».

Lundi, dans notre parution, nous rendions compte d’une conférence, au quartier général de Laurent Gbagbo, autour d’un thème prometteur : « droits et devoirs des militants ». La conférence, suscitée par la Jfpi, était donnée par Me Kouassi André, secrétaire national à la formation politique et à l’école du parti. A côté du conférencier, d’autres membres de la direction du Fpi se trouvaient dans l’assistance. C’est le cas de Kouakou Kra, ancien député de Nassian, secrétaire national à la solidarité. Ce dernier, dans les échanges avec la Jfpi, a dû répondre à une question qui touchait justement à la…solidarité à l’endroit des militants et cadres emprisonnés depuis la fin de la crise post-électorale. Il a, alors, rassuré sur l’élan de solidarité autour des militants et sympathisants dans les liens de la détention et a ajouté qu’un collectif d’avocats travaillait à défendre la cause des « détenus », lequel était « chèrement payé : à plus de 900 millions f.cfa ».

Me Hervé Gouamené, au nom du collectif des avocats, nous a joint au téléphone, lundi après-midi, affirmant ne pas « connaître » l’auteur de la déclaration et s’insurgeant contre une information « erronée ». L’avocat a indiqué que le collectif se préparait à adresser une lettre de protestation au Front populaire ivoirien.

Le secrétaire national à la solidarité du Fpi, Kouakou Kra, plus tôt dans la journée, avait nuancé son propos. « Le montant avancé (plus de 900 millions) n’est pas la somme reçue par les avocats. Ils n’ont pas perçu une telle somme. Ce dont nous parlions, c’était toute l’assistance organisée autour de nos camarades détenus. Il faut surtout voir les choses en termes d’un besoin de financement », nous a dit, au téléphone, M. Kra, en guise de précision.

Plusieurs militants et sympathisants du Fpi restent en détention depuis la crise post-électorale de 2010-2011. Le parti comptabilise au moins 500 prisonniers.

 

Kisselminan COULIBALY


Source: Soir Info

 

 

 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !