Affaire Gbagbo : voici les 3 scénarios possibles

CIVOX. NET
Vendredi 3 Mai 2013 - 13:08


Affaire Gbagbo : voici les 3 scénarios possibles
Premier scénario : Les juges estiment qu’il existe des preuves suffisantes pour confirmer les charges, même en partie, contre Laurent Gbagbo. Dans ce cas, la chambre préliminaire I renvoie Gbagbo en procès. Un procès qui ne s’ouvrira pas avant un an selon les dispositions et règlements de la CPI. Sans compter la spirale d’appel, de recours et de report que pourrait ordonner la Défense pour mieux se préparer et affronter la machine politique de la CPI.
Deuxième scénario : Les juges infirment les charges contre le Président Gbagbo. Cela s’est déjà produit à la CPI. En février 2010, la Chambre préliminaire a refusé de confirmer les charges à l’encontre de M. Bahar Idriss Abu Garda, suspecté alors d’avoir commis des crimes de guerre au Darfour (Soudan). Le 16 décembre 2011, la chambre préliminaire a décidé de ne pas confirmer les charges de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre portées à l’encontre de M. Calixte Mbarushimana. Celui-ci a quitté le quartier pénitentiaire de la CPI le 23 décembre 2011.
Bien entendu, si la CPI rejetait les charges contre le Président Gbagbo, le procureur pourrait interjeter appel en présentant des éléments de preuves supplémentaires. Et la défense du Président Gbagbo peut aussi demander à la Chambre préliminaire l’autorisation d’interjeter appel contre tout nouvel appel du Procureur.
Troisième scénario : Avant de statuer sur les charges ou rendre le verdict définitif, la chambre préliminaire peut ajourner l’audience et demander au procureur d’apporter des éléments de preuve supplémentaires ou de modifier toutes les charges pour lesquelles les éléments de preuve produits semblent établir qu’il s’agit de crimes autres que ceux reprochés à l’accusé.
Cela s’est déjà passé à la CPI. En 2009, la chambre préliminaire saisie de l’affaire Jean-Pierre Bemba avait décidé d’ajourner l’audience de confirmation des charges et avait demandé au procureur de reconsidérer les charges, notamment quant à la forme de participation de M. Bemba en rapport avec les crimes allégués en Centre Afrique. L’accusation avait alors modifié les charges et la Chambre a par la suite confirmé ces dernières charges et renvoyé l’affaire en procès.

César Etou


Publié le vendredi 3 mai 2013  |  Notre Voie




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Pub civox annonce







civoxinfos : Présidentielle 2015 en Côte d'Ivoire: La lettre du NPR à Mamadou Koné, président du Conseil constitutionnel:... http://t.co/KSDue8R79J
Mercredi 27 Mai - 02:48
civoxinfos : De la différence fondamentale entre le RHDP et la CNC. Par le Dr Boga Sako Gervais:... http://t.co/Q4aNWCZnCz
Mardi 26 Mai - 01:43
civoxinfos : L'adhésion des cadres PDCI à Coalition nationale pour le changement (CNC) est-elle un acte d'aliénation?:... http://t.co/77MWE2GiC4
Mardi 26 Mai - 00:43
civoxinfos : Attaques contre Charles Konan Banny: Réponse de vérité au quotidien "Le Nouveau réveil":: Je voudrais exprimer... http://t.co/bEpATj7FVw
Lundi 25 Mai - 23:38
civoxinfos : Affair « des milliers de fausses pièces d’identité » saisies:Un complot contre la démocratie.: Depuis quelques... http://t.co/U8ZzfgRhRJ
Lundi 25 Mai - 12:28
civoxinfos : Côte d'Ivoire: Coupures intempestives d'électricité, où est ADO solution ?:     ADO du pont par... http://t.co/0YD70BOiYd
Lundi 25 Mai - 10:53
civoxinfos : Côte d'Ivoire : Le prix de l'électricité augmente, les consommateurs grognent: Le prix de l'électricité va... http://t.co/JeLolur9Dp
Dimanche 24 Mai - 00:08