Affaire "100 cas averés d'Ebola en Côte d'Ivoire"/Importante déclaration à la nation: Le Rpci-Ac exige que le gouvernement fasse toute la lumière sur la présence ou non du virus Ebola

Le Rpci-Ac exige le retour du chef de l'Etat au pays pour mener de front la lutte contre Ebola. Le Rpci-Ac exige la démission de la ministre de la Santé, Raymonde Goudou Coffie.

Jeudi 21 Août 2014 - 08:21


Christian Vabé, président du RPCI-AC.
Christian Vabé, président du RPCI-AC.
Depuis l'éclatement de l'épidémie du virus Ebola, le Rpci-Ac prie chaque jour pour que aucun ivoirien ne soit atteint ou ne meurt, car Ebola n'a ni couleur politique, ethnique, tribale, ou religieuse. Ebola, c'est l'occasion pour toute la nation de se souder et de se rassembler face à un adversaire terrible devant lequel la médecine moderne en est encore à sa phase expérimentale.
C'est la raison pour laquelle le Rpci-Ac apporte ici humblement sa contribution à la lutte contre le virus Ebola, sans polémiquer, car il ne s'agit pas ici de politique, mais de sauver la vie des ivoiriens.
Aujourd'hui, la presse, le monde médical, et même le citoyen lambda, fait état avec insistance, de la présence du virus Ebola en Côte d'Ivoire. On parle même d'une centaine d'ivoiriens infectés et d'une vingtaine de morts que le gouvernement cacherait soigneusement.
Ces rumeurs prospèrent car le gouvernement est défaillant dans la lutte contre le virus Ebola.
Si bien qu'aujourd'hui, les ivoiriens ont peur, à juste titre, car tous les pays limitrophes à savoir le Liberia, la Guinée, la Sierra Léone, le Ghana, et le Burkina Faso sont atteints. Ils ont donc raison de penser que naturellement, le gouvernement ne leur dit pas la vérité. C'est à juste titre qu'ils s'interrogent sur la réalité des chiffres publiés par le gouvernement qui affirme sans donner la moindre preuve, et sans présenter le moindre cas suspect, que la Côte d'Ivoire n'est pas touchée par l'épidémie.
Le Rpci-Ac ne demande qu'à croire le gouvernement car il ne souhaite pas qu'un ivoirien meurt du virus Ebola.
Les ivoiriens se sentent abandonnés par le gouvernement qui ne les rassure pas.
Le Rpci-Ac regrette profondément cette gestion opaque et approximative de l'épidemie Ebola par le gouvernement.
En conséquence:
Le Rpci-Ac exige la démission de la ministre de la Santé Raymonde Goudou Coffie, pour manquement grave à ses obligations régaliennes.
Le Rpci-Ac exige que toute la lumière soit faite sur la présence ou non du virus Ebola en Côte d'Ivoire.
Le Rpci-Ac exige la publication des noms des 40 suspects infectés par le virus d'Ebola et déclarés par la suite non infectés par le gouvernement. Le Rpci-Ac exige la publication de leur bulletin de santé pour rassurer l'opinion.
Le Rpci-Ac exige la publication du nom du cas suspect d'Ebola arrêté le 10 août dernier à l'aéroport d'Abidjan.
Le Rpci-Ac demande avec insistance au chef de l'Etat Alassane Ouattara de retourner au pays pour faire face à la menace de l'épidemie de fièvre Ebola qui plane sur la Côte d'Ivoire.
Le Rpci-Ac propose la mise à disposition d'un centre anti-Ebola dans toutes les villes du pays et dans toutes les communes d'Abidjan, assortis chacun d'un numéro vert gratuit.
Le Rpci-Ac recommande à chaque ivoirien de s'approprier la lutte contre le virus Ebola en n'ayant pas peur de dénoncer tous les cas suspects.
Le Rpci-Ac propose la mise sur pied d'une campagne nationale de sensibilisation contre le virus Ebola.
Le Rpci-Ac propose la mise à disposition de spots télévisés anti-Ebola dans tous les médias d'Etat et toutes les radios du pays.
Le Rpci-Ac propose la distribution de masques anti-Ebola à tous les citoyens qui le désirent.
Le Rpci-Ac recommande vivement aux ivoiriens d'observer toutes les mesures de lutte contre le virus Ebola, à savoir:
-se laver régulièrement et soigneusement les mains à l’eau et au savon.
- éviter de serrer les mains et de faire des accolades.
- éviter de toucher et de consommer la viande de brousse, et des chauve-souris.
L'heure est grave car Ebola c'est aujourd'hui 1069 morts sur plus de 1975 cas confirmés, suspects ou probables. C'est ensemble, et unis, que nous gagnerons la lutte contre Ebola.
Fait à Paris le 20 août 2014
Pour le Rpci-Ac
Christian Vabé, Président




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !