Ado Solutions-Que veulent encore les Ivoiriens ? Par Bienvenue - Bruno Somplei - (Militant PDCI RDA)

CIVOX.NET
Dimanche 12 Mars 2017 - 15:46


 

Depuis les premières heures de l’avènement de l’Ivoirien bon teint Alassane Dramane Ouattara en Côte d’Ivoire en 1991, à vous les Ivoiriens, en bien comme en mal tout a été servi. Cet homme, se disant éduqué à la source des grandes civilisations, s’est révélé à la face du monde grâce à ses vertus( ?) morales et spirituelles. Ces vertus représentent l’âme d’Alassane Dramane Ouattara dans son être et dans sa dimension totale. D’où, de par son fait, notre beau pays, la Côte d’Ivoire, est devenu une terre de misères et de désespérance.

C’est ainsi qu’elle bat, aujourd’hui, le regrettable record des grèves tous azimuts, des mutineries armées, de la pauvreté généralisée, des surpeuplements des prisons, des méventes des produits agricoles, des crises dans les Sociétés d’agrobusiness et que sais-je encore ? Il est temps, qu’on en prenne conscience et qu’on crie notre ras-le-bol ! Egalement que la Côte d’Ivoire s’appuie sur ses authentiques richesses en ressources humaines, artistiques et culturelles pour asseoir le socle de son développement.

Sans une telle ligne de démarcation, sa mue sera toujours à pas de changements constitutionnels intempestifs pour maintenir, roi, celui que des jeunes indésirables des pays limitrophes, enrôlés pour tuer des Ivoiriens ont établi à la tête de notre beau pays. Subséquemment, l’environnement politique, économique, social et culturel dans lequel les Ivoiriens évoluent est loin des plus enviables. Tout cela a été perçu, fort opportunément, par Charles Konan Banny lors de son refus de la forfaiture des présidentielles de 2015. A-t-il eu tort ou raison ? Les faits actuels témoignent de la haute vision d’Homme d’Etat de Charles Konan Banny.

Si ce ne sont les vilains maux égrenés ci-dessus qui étouffent les Ivoiriens dans leur quotidien existentiel et leur vivre-ensemble harmonieux, c’est la « discrimination » délibérée – ou inconsciente peut-être( ?) des politiques-régnants à l’égard des autres populations ivoiriennes qui ne méritent rien du tout de leur propre pays.

Ivoiriens, Ivoiriennes, sous ADO solutions, tous les problèmes et leur corollaire d’infamie vous ont été servis ! Que voulez-vous encore ?  A cette question, j’ai une idée : il faut lier, fondamentalement, l’avenir de la Côte d’Ivoire à cet indispensable changement radical d’orientation politique rythmée par un entretien des valeurs morales et spirituelles, par une culture de la paix, du respect de la personne humaine et d’une Côte d’Ivoire réconciliée, unie, sécurisée et solidaire pensée et soutenue par le Premier Ministre Charles Konan Banny.
 

                                                           Bienvenue-Bruno SOMPLEÏ

                                                        Militant du PDCI-RDA





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017