Action humanitaire/WASSEWANE au secours des enfants victimes de guerre en Côte d'Ivoire. Entretien avec Rose Bonadé, présidente de l'Association

WASSEWANE est une Association créée en France depuis trois ans. Composée de femmes d'origines africaines, le but fondamental de l'Association est l'action sociale et l'entraide entre ses membres. WASSEWANE n'est pas restée sourde aux cris de souffrances des enfants victimes de guerre en Côte d'Ivoire. L'Association a décidé de faire de l'humanitaire, afin de répondre aux besoins de tous ces enfants victimes de la barbarie des adultes. A cette fin, l'Association organise une soirée de bienfaisance le samedi 6 juillet prochain. Une soirée destinée à venir en aide à ces enfants victimes de guerre. Civox est allé à la rencontre de la présidente de l'Association, madame Rose Bonadé. Elle parle de son Association et de la soirée de bienfaisance. Entretien.

Vendredi 14 Juin 2013 - 01:40


Action humanitaire/WASSEWANE au secours des enfants victimes de guerre en Côte d'Ivoire. Entretien avec Rose Bonadé, présidente de l'Association
Civox:  Rose Bonadé, vous êtes la présidente de l'Association, WASSEWANE, pouvez -vous la présenter au public?


Rose Bonadé: L'Association Wasséwané a été créée il y a de cela 3 ans. Nous sommes un groupe de femmes venant de toutes origines, ivoirienne, camerounaise, africaine en générale. L'objectif de l'Association est l'entraide, l'action sociale et le renforcement des liens entre ses membres, issus également de différentes religions.

Civox: S'agissant des objectifs,  votre Association mène-t-elle aussi des actions humanitaires?

Rose B: C'est la première fois que nous avons decidé d'organiser une soirée dansante, dejà pour se faire connaître et profiter de l'occasion pour récolter des fonds en faveur des enfants victimes de guerre. L'Association n'est pas créée spécialement pour des actions sociales en Côte d'Ivoire. Comme je l'ai déjà dit, c'est une Association d'entraide et d'actions sociales. C'est pourquoi nous nous occupons des actions du moment; c'est à dire qu'en ce moment , compte tenu de la situation en Côte d'Ivoire, mais pas qu'en Côte d'Ivoire, la guerre étant partout en Afrique, nous avons décidé de pouvoir venir en aide aux enfants qui sont des êtres sensibles, qui sont ceux- là mêmes qui subissent les conséquences de cette guerre!

Civox:  C'est  dans cet objectif que vous organisez une soirée en faveur des enfants victimes de guerre...

Rose B: Effectivement, nous organisons une soirée le 6 juillet au 29 rue Sadi Carnot à Aubervillier au métro quatre  Aubervilliers-Pantin quatre  Chemin. Cette soirée a pour objectif de  récolter des fonds en faveur des enfants victimes de la guerre en Côte d'Ivoire.

Civox: Quelle assurance donnez -vous ou pourrez -vous donner aux éventuels donateurs, parce que d'aucuns pensent que les Associations mettent en avant les objectifs humanitaires pour voiler leurs objectifs purement mercantilistes. Ce préjugé rend souvent les éventuels donateurs réticents. Alors quelle assurance leur donnez- vous ?

Rose B: En ce moment, nous essayons de rentrer en contact avec différentes structures déjà sur  place en Côte d'Ivoire, qui s'occupent des enfants victimes de la guerre. Pour le moment nous n'avons pas encore trouvé une struture fixe, et nous continuons nos recherches. Comme vous l'avez dit, effectivement, en Afrique, quand les Associations doivent faire des dons,  ceux-ci  ne parviennent pas souvent aux destinaires. Ces Associations conservent ces dons pour leurs intérêts interpersonnels. Donc, en ce moment, nous sommes en relation avec certaines structures pour ne pas que les dons qui  seront faits se retrouvent dans les mains d'autres personnes. Donc nous rassurons les donateurs que nous avons aussi cette inquiétude,  et c'est pourquoi nous recherchons en ce moment une bonne structure qui s'occupe des enfants sur place en Côte d'Ivoire, afin qu'ils puissent réellement bénéficier de ces dons.

Civox: Quand vous parlez de structures, voulez-vous parler  d'Associations basées sur place  ou d'institutions étatiques comme les villages SOS et les orphélinats?

Rose B: Il s'agit des Associations sur place.

Civox: Vous allez le faire en partenariat , en quelque sorte?

Rose B: Oui, effectivement, nous allons le faire en partenariat. Nous allons entrer en contact avec elles; elles nous feront part de leurs besoins sur le terrain. Et nous , en fonction des dons en notre possession, nous agirons pour que ces Associations puissent s'occuper des enfants sur place.

Civox: Que prévoyez vous à cette  soirée de bienfaisance?

Rose B: Il y aura des prestations d'artistes dont les noms sont mentionnés sur nos cartes d'invitations et nos flyers. Nous-mêmes, membres de l'Association , allons faire un ballet pour égayer le public. Ce sera une soirée au cours de laquelle on va beaucoup s'amuser.

Civox: Sans oublier la partie remise des dons?

Rose B: Oui bien sûr! Evidemmen!  Car l'objectif est de récolter des dons. Donc  j'espère que le gens viendront nombreux nous soutenir.

Civox: L'entrée sera t-elle libre?

Rose B: L'entrée sera à 20 euros.

Civox: Quel est votre appel aux ivoirienns, aux africains?

Rose B: Nous invitons toutes les sensibilités, toutes les bonnes volontés  à venir nous soutenir. Nous profitons aussi de l'occasion pour remercier les artistes  qui, spontanément, ont décidé de nous aider.  Merci également au parrain, Monsieur Gnabré Edouard, et au président Guigui Claudel qui, depuis le début, nous soutient,  et qui a accepté de présider notre soirée.   
                                                                           
.

Interview réalisée ZEKA TOGUI.




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !