Abel Naki et le CRI-Panafricain fiers de rejoindre l'extrême droite française !

Dimanche 12 Janvier 2014 - 00:34


Voici la belle annonce qu’Abel Naki, se disant l’un des grands défenseurs de Laurent Gbagbo et de la démocratie en côte d’Ivoire, nous délivre sur le site Ivorian.net. Pour la circonstance, il a choisi la pause du grand penseur sollicité par « le peuple français » ! Attention à la chute !

Abel Naki et le CRI-Panafricain fiers de rejoindre l'extrême droite française !

A grand renfort de publicité, Abel Naki affirme fièrement sa complicité avec la droite décomplexée des sarkozystes et l'extrême droite. Il appelle les Ivoiriens et les Africains de la diaspora à manifester avec ses nouveaux amis. C'est comme si, pour libérer la Côte d’Ivoire, Affi N'Guessan appelait à manifester aux côtés des dozos et des FRCI.

Impensable hier, cette union entre un mouvement de la résistance ivoirienne et l'extrême droite française ne peut à première vue s'expliquer que par le désespoir. Oui, on peut croire que, désespéré de ne pas avoir les soutiens nécessaires à gauche, Abel Naki et le CRI-Panafricain ont décidé de vendre leur âme au diable afin de lutter contre Ouattara et obtenir par la même occasion la libération de Laurent Gbagbo.

Mais si on regarde les choses d'un peu plus près, on fait des constats terribles pour Abel Naki.

D'abord, depuis qu'il a échoué dans sa tentative de faire du CRI-Panafricain un mouvement politique – de la quarantaine de membres actifs, il n'en reste plus qu'une petite dizaine – Abel Naki a perdu les cerveaux ou les matières grises de son mouvement et ne fait plus que des bêtises. En un seul mois, c'est la deuxième qu'il commet après la calomnie du jeune Victor Prado qu'il avait accusé d'avoir infiltré la résistance ivoirienne pour le compte des Renseignements généraux français. Accusation très grave !

Ensuite, cette dérive vers les idéaux du Front National de Marine Le Pen s'explique tout simplement par l'ignorance. Tout le monde peut voir que cette deuxième raison découle de la première. En effet, avec le bon sens de l'homme cultivé, Abel Naki aurait vu et lu les marques évidentes de l'orientation politique de tous les mouvements français qui l'ont invité à manifester à leurs côtés.

Si Abel Naki avait une connaissance exacte de la société française et des mouvements associatifs et politiques qui la composent, il aurait remarqué les traces de la droite décomplexée des sarkozystes et de l’extrême droite dans le document qu’il a fait publier ! Pauvre Abel Naki ! Même s'il ne connaît pas tous les mouvements et toutes les associations d'extrême droite, il aurait dû savoir que les collectifs organisateurs de cette manifestation comme « Nationalité-Citoyenneté-Identité », « Les Bonnets Rouges », « Les Bonnets Rouges frontaliers », « collectif Famille Mariage », sont de toute évidence des organisations qui flirtent avec l'extrême droite ou sont de l’extrême droite !

Non content de montrer sa fierté aux côtés des partisans des idéaux de Marine Le Pen, il leur fait de la publicité en nous donnant le lien qui conduit à leur site Internet. Ah, la fierté d'avoir des amis blancs ! Oui, Abel Naki veut montrer à tous les Ivoiriens et à tous les Africains qu'il est désormais l'ami des blancs ! Oui, lui, les blancs l'invitent parce que les blancs le connaissent et le reconnaissent. Comme Alassane Ouattara, il est l'ami des Blancs ! Et il faut, selon lui, que ça se sache !
Abel Naki et le CRI-Panafricain fiers de rejoindre l'extrême droite française !

Aveuglé par sa fierté d'être devenu l'ami des blancs - mais l'ignorance y est pour beaucoup - il n'a pas pu déceler les marques de l'orientation « Front National » de tous les collectifs aux côtés desquels il manifestera bientôt à Paris. L'image de la Marianne criant sa colère aurait pu l'interpeller ! Tout le monde sait - sauf Abel Naki - que Marianne est la figure emblématique abusivement utilisée par l'extrême droite ! Autre indice : le nom de la manifestation en Bleu (Jour) - Blanc (de) -Rouge (colère) ! Mon Dieu, peut-on être ignorant à ce point ? Cette image de Marianne jointe au contenu du texte qui l'accompagne aurait dû le convaincre du caractère repoussant de l'invitation. Il aurait dû se dire « où est-ce que je mets les pieds ? ». Car dans le texte publicitaire, apparaissent clairement les thèses du programmes de l'extrême droite française pour qui la gauche « affame les paysans, libère les délinquants des prisons, déboussole les enfants, réduit les libertés, assassine notre identité et détruit nos familles ».

Oui, Abel, l’association des termes « Famille » et « identité » aurait dû te renvoyer aux discours véhiculés par l’extrême droite ! Toi l'ami des blancs, tu es devenu tellement blanc que tu n'es plus gêné de lire cette phrase dans le texte que tu as publié : « Oui, nous sommes en colère. En colère face aux attaques incessantes du gouvernement contre notre identité, notre histoire, notre culture, notre « entre soi » multimillénaire » ! Et dans le document que tu as publié, tu montres clairement que tu vas manifester pour dire « Non au droit de vote des étrangers », pour dire ta colère contre « l'immigration, l'islamisation de la France et le remplacement de population ». Bravo !

Abel Naki et l'extrême droite française, Le CRI-Panafricain d'Abel Naki flirte avec l'extrême droite, la résistance ivoirienne et la droite française

Faire tant de bruit pour une simple invitation à manifester témoigne d’une folle envie de se faire remarquer, d’un ego démesuré. Retiens une chose, cher Abel : quand on veut faire de la politique, il est toujours bon d'avoir un homme de culture avec soi. Le manquement à cette mesure de sagesse a fait de Nicolas Sarkozy le président français le plus inculte pour avoir affirmé – contre l'histoire et les connaissances universelles – que l'Afrique n'est pas assez entrée dans l'histoire !

Raphaël ADJOBI

Source: http://leblogpolitiquederaphael.ivoire-blog.com/





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !