AFFI et ses partisans ont-ils les moyens pour prendre le FPI en otage et tourner la page Gbagbo?

Samedi 26 Juillet 2014 - 10:08


La démocratie c'est la loi de la majorité et de la minorité.Monsieur Affi est mis en minorité au FPI,mais il a par ailleurs atteint son objectif,c'est à dire empêcher ses camarades de rencontrer François Hollande. Affi n'était pas en mission auprès de Hollande  pour la libération de Gbagbo mais pour redorer l'image de Ouattara qui est complètement ternie en Côte d'Ivoire et en Afrique.Sinon pourquoi aurait- il accepté et promis de réintégrer tous ceux qu'il avait destitués de leurs postes juste après le départ de Hollande? Si AFFI  est accueilli à bras ouverts et applaudi dans beaucoup de régions de la Côte d'Ivoire pendant ses tournées politiques c'est parce qu'il est considéré comme porteur d'un message fort de Gbagbo et non à cause d'Affi lui-même. Sans le FPI et Gbagbo quel serait son avenir politique en Côte d'Ivoire?  Mamadou Koulibaly est un exemple patent.Ce dernier avait fait l'amalgame entre être intellectuel et faire de la politique.Son plus gros score aux législatives de 2011 était de 2 % seulement dans son propre fief de Koumassi.Qu'AFFI essaie d'aller affronter l'esprit de Gbagbo qui plane sur le FPI et sur la Côte d'Ivoire, c'est ce jour là qu'il comprendra que n'importe qui ne peut pas tourner la page Gbagbo.La côte de popularité de Gbagbo continue de grimper, par exemple son livre :"pour la vérité et la justice" est largement vendu dans le monde entier soit plus de cent mille exemplaires en moins de deux mois.
Affi a-t-il  vraiment les capacités politiques  pour aller contre le destin de tout un pays et de toute une histoire d'un homme? Mandela est resté 27 ans en prison et l'ANC  était logé à la même enseigne que les organisations internationales terroristes, mais est-ce pour au tant que l'ANC a disparu du paysage politique Sud-Africain? Par conséquent,  il n'appartient pas à François Hollande de décider si le FPI ira aux élections ou pas.Les militants du FPI sont suffisamment  mâtures pour décider de l'avenir de Gbagbo et du FPI.Le FPI n'est pas un comité de soutien au régime de Ouattara encore moins du RHDP.Les électeurs Franco-Africains ont confié une mission à Hollande dont ils n'ont pas encore obtenu de réponse, c'est à dire la libération de Gbagbo et celle des autres prisonniers politiques  détenus arbitrairement sous la dictature de Ouattara.C'est Gbagbo et  les militants qui décideront de l'avenir de leur parti et non ceux qui l'ont mis en prison injustement.Une candidature du FPI à une élection présidentielle est synonyme de la libération de Gbagbo.Celui qui dit que son "heure est arrivée"  n'est pas contraint d'attendre la libération de Gbagbo.Il peut toujours aller créer  son parti politique comme Mamadou Koulibaly.
Restons vigilants et mobilisés.

                    Le Cercle de réflexion "Aujourd'hui Gbagbo Demain Gbagbo"

                                         Liadé G




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !