AFFI chez Bédi pour obtenir la présidence de la CEI

Mercredi 13 Août 2014 - 11:53


Le président du Front popu-laire ivoirien, Pascal Affi N’Guessan, et ses amis de l’Alliance ont rencontré hier, à Daoukro, le président du Pdci, Henri Konan Bédié.  A l’ordre du jour, selon une source très proche du dossier, la mise en place d’un gouvernement d’union nationale afin d’apaiser le climat politique, encourager la participation du FPI aux élections de 2015 mais surtout débattre de la question la présidence de la CEI. Et, comme le président Bédié représente, aux yeux de Pascal Affi N’Guessan, un interlocuteur crédible pour discuter d’une plate-forme à mettre en place pour l’aboutissement des négociations avec le régime Ouattara, il est donc allé le solliciter. "nous sommes venus dire à la population ivoirienne de savoir que le pays engage le processus électoral dans une perspective de paix et de stabilité. Car si nous ratons cette échéance, ce virage, nous craignons que la Côte d’Ivoire ne bascule à nouveau vers la violence. Or le pays a trop souffert depuis plus de 20 ans. (....) Nous considérons que c'est notre responsabilité de tout mettre en œuvre pour que cette avalanche de morts, de souffrance prennent enfin fin avec les échéances électorales. (...) Notre présence à la CEI est condition- née par la concrétisation du principe du consensus. C’est dans la recherche d'une CEI qui rassure que nous avons rencontré le pré- sident Bédié, parce que le PDCI RDA est un acteur majeur dans la vie politique ivoirienne et le processus électoral. Rien ne peut se décider sans la contribution du PDCI RDA et du président Bédié. (...) au delà de la CEI nous avons évoqué toutes les autres questions. (...) Nous avons exposé tous arguments possibles pour que la président de la CEI nous revienne ", a déclaré le président Affi. Comme on le voit, le consensus obtenu par le FPI pour faire son entrer à la CEI, c’est bien la présidence non encore acquise de cette Institution. Et pour- tant, Alain Dogou, son représentant a prêté serment hier. Mais qu’en sera-t-il si par extraordinaire, le FPI n’obtenait cette présidence ? Va-t-il démissionner ? Attendons de voir. 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !