À propos de la réconciliation acte 6/ La Côte d’Ivoire et « l’EPREUVE MANDELA »: avons-nous les qualités pour passer ce test ?

Mardi 10 Juillet 2012 - 04:00


À propos de la réconciliation acte 6/ La Côte d’Ivoire et « l’EPREUVE MANDELA »: avons-nous les qualités pour passer ce test ?
Dans la vie, les actes qui frisent la faiblesse s’avèrent le plus souvent une preuve de force incalculable… C’est du moins ce que le cas de Nelson Mandela nous a montré et démontré depuis sa libération des geôles de l’apartheid. Cette prison où il y a passé 27 ans de sa vie à tort. En effet, Mandela ne faisait que combattre contre un système injuste et répressif qui avilissait la race humaine.
Une fois sorti de prison, au moment où le monde entier s’attendait à la vengeance des peuples noirs d’Afrique du Sud, Mandela a plutôt prêché contre toute attente, le PARDON et la NON-VENGEANCE comme réponse à l’apartheid !!!
Cela étant, il faut faire la remarque suivante : Mandela est sorti de prison avant de pardonner et de demander à ses partisans de ne pas se venger... Mandela est sorti de prison avant d’emmener ses partisans à se réconcilier avec leurs ennemis d’hier…
Comment pouvons-nous passer « l’EPREUVE MANDELA » hauts les mains en Côte d’Ivoire pendant que les ennemis d’hier continuent de se faire la guerre ?
Comment pouvons-nous passer un tel test, lorsqu’on continue de poursuivre, d’arrêter, d’extrader, de déporter, de torturer, d’humilier, de se moquer du peuple ivoirien et de s’en réjouir ? « Oh God ! Have Mercy ! »
L’ivoirien n’a jamais été si méchant envers son prochain et il est clair qu’il y a du nouveau sur le sol ivoirien…
En baoulé on dit : «Gnamouh ! N’zouyôlêgah!»(Ah les Hommes ! Qu’est-ce que c’est que ça !), un cri d’étonnement face à « du jamais vu… »
J’ai déjà dit ce qui suit, mais le besoin de le répéter s’impose d’avantage. Il est impératif de donner une chance à la réconciliation, à la paix (vraie et durable) et au développement en Côte d’ivoire; et cela passe inéluctablement par la libération de Laurent Gbagbo… Le troisième leader du trio terrible en Côte d’Ivoire.
Vous savez bien qu’il dira à ses partisans de ne pas se venger et d’aller à la réconciliation.
Gbagbo, malgré tout ce qu’on peut lui reprocher sur la base d’analyses objectives et non partisanes, a donné plus qu’une chance à la paix en acceptant pratiquement toutes les propositions piégées qu’on lui a faites après l’attaque contre son régime en 2002. Voyait-il les pièges ? Ne les voyait-il pas? Que sais-je !?
Dans tous les cas, si c’était par naïveté qu’il avait tout accepté, il faut dire que cette naïveté avait donné tout de même une chance à la paix; ainsi, le camp opposé aurait pu saisir cette opportunité et accorder la paix au peuple ivoirien en son temps, en désarmant. Malheureusement, cela n’avait jamais été fait et Dieu seul sait quand est-ce que ce serait fait…
S'il avait accepté toutes les propositions tout en y voyant ces pièges, alors il aurait démontré, qu’il était prêt pour la paix et qu’il aurait accepté l’inacceptable pour la paix dans son pays. C’est ce que l’histoire retiendra.
De ce fait, on peut se rassurer que Gbagbo choisirait la voix de la paix en réponse à ceux qui l’ont traité pire qu’un ennemi ferait. Et d’ailleurs, ne s’est-il pas retrouver en train de travailler (et de rire) avec ceux qui ont attaqué par les armes son régime et tuer certains de ses proches collaborateurs ?
Gbagbo n’est pas un chef de guerre pour dire qu’une fois libéré, il prendrait les maquis pour entretenir une rébellion. D’ailleurs, un chef de guerre ne rit pas trop comme il l’a fait face à ses agresseurs pour énerver certains d’entre nous à chacune de ses sorties… Gbagbo une fois sorti de prison, pourrait s’adresser à ses partisans. S’il y a certains parmi eux qui penseraient à un éventuel coup d’état où à une rébellion comme le dénonce le pouvoir de Ouattara, Gbagbo en liberté les découragerait sur cette voie. Je ne doute pas que Gbagbo passerait hauts les mains « l’Epreuve Mandela » sur ce point, pour la paix et le développement qu’il a prôné en Côte d’Ivoire et pour lesquels il a œuvré, tant dans l’opposition que pendant sa gouvernance, malgré les nombreuses erreurs à faire couper le souffle... Il est vrai qu’entre le vouloir et le pouvoir, il y a la compétence qui est déterminante. Et une bonne partie de l’entourage de Gbagbo ne lui a pas rendu la vie facile. Mais ainsi va la politique.
Et vous? Etes-vous sûrs et certains que vous avez les capacités de passer « l’Epreuve Mandela ».
Cette épreuve en effet, a plusieurs volets:
D’abord, il a fallu que ceux qui ont mis Mandela en prison, décident de le libérer. Ce volet de l’épreuve de voir son prisonnier libre et de pouvoir vire avec ça, revient à ceux qui ont mis Gbagbo en prison où qui ont supplié la CPI de le faire…
Ensuite, Mandela une fois dehors a montré à ses ennemis d’hier qu’il aime tellement son pays, qu’il ne saurait le détruire par vengeance. Gbagbo une fois libre aura à démontrer que l’Amour pour la Côte d’Ivoire est au dessus de sa gloire personnelle. Gbagbo se retrouvera ainsi devant « l’Epreuve Mandela », avec la part qui est revenue à Mandela lui-même: le PARDONNER SANS CONDITION.
Le troisième volet de « l’Epreuve Mandela », reviendrait aux partisans de Gbagbo. En effet, les partisans de Gbagbo auraient à démontrer que, comme le dit la Sainte Ecriture, il faut respecter les autorités. De ce fait, l’autorité suprême du FPI qui est Laurent Gbagbo dirait à ses partisans, l’attitude à adopter et sa parole serait respectée par ceux-ci. Respecter la parole de son autorité n’est pas le signe d’une faiblesse, mais bien au contraire d’une grandeur qui est divine. C’est ce que les livres saints nous demandent et être loin d’un tel commandement, c’est être loin d’un principe divin… Alors, libérez Gbagbo pour donner une chance à la paix en Côte d’Ivoire.
Libérez Gbagbo pour qu’il fasse sa part de « l’Epreuve Mandela » afin que ses partisans puissent faire la leur.
Le quatrième volet de «l’EPREUVE MANDELA », revient aux partisans de Ouattara et de son pouvoir. En Côte d’ivoire, nous avons toujours su VIVRE ENSEMBLE et recevoir nos voisins par notre culture d’hospitalité. Et il en a été ainsi dans notre pays jusqu’à ce que retentissent les voix divisionnistes au service du capitalisme qui se nourrit du sang humain… Si aujourd’hui, tous se rendent compte que le « VIVRE ENSEMBLE » qui a toujours caractérisé les valeurs Ivoiriennes doit être RESTAURÉ, cela est à saluer; et il est nécessaire que chacun œuvre dans ce sens et non dans le sens inverse comme nous le constatons malheureusement.
· Le « VIVRE ENSEMBLE » ne veut pas dire que la Côte d’Ivoire doit devenir le Burkina Faso, le Mali ou la Guinée au point où les populations de l’ouest du pays doivent être tuées pour leur arracher les terres et les redistribuer à nos voisins…
· Le « VIVRE ENSEMBLE », c’est aussi combattre l’ingratitude telle que Dieu nous le conseille…
· Le « VIVRE ENSEMBLE », ce n’est pas faire avancer la Côte d’ivoire à une allure où il y aura plus de burkinabés qui sont déversés par de nombreux convois au quotidien dans notre pays, pendant que les Ivoiriens eux sont contraints à l’exil…
· Le « VIVRE ENSEMBLE », ce n’est pas utiliser les machettes, les fusils, les fétiches et le mensonge pour s’accaparer le pays voisin, la CÔTE D’IVOIRE…
· Le « VIVRE ENSEMBLE », ce n’est pas traiter les partisans de Gbagbo ou autres personnes ne voyant pas les choses de la même manière, comme de pires ennemis et les inviter dans le même temps à une table de moquerie, pardon, de réconciliation…
· Le « VIVRE ENSEMBLE », ce n’est pas une gestion de rattrapage qui est pire que l’exclusion et la soi-disant exclusion que vous avez dénoncées hier…
· Le « VIVRE ENSEMBLE », ce n’est pas remplacer la gabegie de la refondation par la gabegie du rattrapage ethno-régionaliste…
· Le « VIVRE ENSEMBLE », ce n’est pas réduire la Côte d’Ivoire à sa partie nord, en complicité avec nos voisins…
· Le « VIVRE ENSEMBLE », c’est… On y reviendra. En attendant, demandez à ceux qui ont connu Houphouët Boigny et ils vous diront comment cet homme a réussi à faire vivre plus d’une centaine de groupes ethniques en Côte d’Ivoire, dans cette harmonie sociale dont les honnêtes gens se rappellent.
Le cinquième volet de « l’EPREUVE MANDELA » revient aux partisans de Bedié. « Mi wan yo ! » (je dis): il y a un temps pour dire OUI et un temps pour dire NON… Autant il faut savoir dire OUI quand c’est opportun, autant il faut savoir dire NON quand c’est nécessaire. Vous êtes dans une position où une grande responsabilité pour sauver la Côte d’Ivoire vous revient… Sachez rapprocher ceux qu’il faut rapprocher pour que la Côte d’Ivoire retrouve son vrai visage.
Le sixième volet de « l’EPREUVE MANDELA », reviendra à tous. Après que les hommes forts du régime actuel aient fait leur part de ladite épreuve, Après que tous les prisonniers de cette crise postélectorale (qui ne sont pas pires que les acteurs de l’apartheid) aient été libérés, après que Gbagbo ait fait sa part de « l’EPREUVE MANDELA », après que ses partisans aient fait la leur, il reviendrait alors à tous les ivoiriens, sans exception de faire leur part: PARDONNER ou Le PARDON SANS CONDITION. Le pardon sans condition est bel et bien la part qui est revenue à Nelson Mandela lui-même. Et c’est cette part qui le caractérise, qui doit revenir à chaque ivoirien et à tous les Ivoiriens…
Chacun doit passer son « EPREUVE MANDELA »…

Il ne sert à rien de prendre Nelson Mandela en exemple sans pouvoir suivre son exemple…
· L’exemple de Nelson Mandela signifie qu’il faut pardonner sans condition malgré ce qui s’est passé…
· L’exemple de Nelson Mandela signifie qu’il faut tendre sincèrement la main à l’ennemi d’hier…
· L’exemple de Nelson Mandala signifie qu’il faut parvenir à pouvoir travailler avec l’ennemi d’hier, pour le bonheur du pays…
· L’exemple de Nelson Mandela signifie qu’il faut pouvoir donner des accolades d’amour à l’ennemi d’hier…
· L’exemple de Nelson Mandela signifie qu’en réponse à la haine, il faut servir l’Amour…
· L’exemple de Nelson Mandela signifie qu’il faut pardonner conne Dieu nous le demande…
· Hummmm ! Oui, c’est DUR pour tous, mais c’est bien ce que NELSON MANDELA a fait. Et c’est ce que Notre Père Céleste qui a créé ce monde, qui a créé chacun de nous, qui a le pouvoir de décision sur la vie de chacun et de tous, nous demande… Qui suis-je pour inventer cela ?
Être grand, ce n’est point la largeur de la poitrine, ni la longueur de son corps. Encore moins ses possibilités de torturer l’ennemi ou d’entretenir la haine… Mais plutôt la dimension divine en nous qui se résume en la capacité de pouvoir pardonner.
Avez-vous les qualités pour passer ce test ? «L’EPREUVE MANDELA », bien évidemment!
Préparons-nous pour « l’EPREUVE MANDELA », car cette épreuve n’est pas de la petite classe…
La CARAVANE DE « l’EPREUVE MANDELA » pour sauver la Côte d’Ivoire est ainsi lancée ! A vous de faire votre part !
Le septième et dernier volet revient à Dieu que nous devons prier sans cesse pour implorer son pardon, sa grâce, sa pitié, sa miséricorde et sa bénédiction sur nos vies et sur notre pays. Car c’est bien lui qui détient la vérité et qui a le dernier mot…
Comme nous l’a enseignés Martin Luther King: « nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.»
A bon entendeur… Vive « l’EPREUVE MANDELA » pour tous, afin que soit sauvée la Côte d’Ivoire, notre Amour patriotique!
La Côte d’Ivoire, notre « PATRI-AMORA ». La « PATRI-AMORA » est cette nouvelle danse que j’ai créée pour faire danser tout le peuple Ivoirien. Nous aimons danser, c’est bien. Mais il est temps que nous dansions pour la bonne cause. La « PATRI-AMORA », la danse pour exprimer son Amour patriotique dans la sagesse et la dignité. La spécialité de la « PATRI-AMORA », c’est qu’à chacun son pas et à chacun sa part, pour un intérêt commun, suprême. La CÔTE D’IVOIRE.
On est ensemble ! Ou alors, apprenons à être ensemble, puisque nous sommes ensemble!
Dieu ait pitié de notre pays et de notre continent!
Dieu bénisse Nelson Mandela!
Soyez richement béni !

Copenhague, 07 Juillet 2012
Rosalie Kouamé «Roska»
Ambassadrice de l'EDUCATION, de la CULTURE, de l'AMOUR du prochain et de la PAIX.
Présidente Fondatrice - Fondation Roska
roska_net@hotmail.com roska_net@yahoo.com
Blog: http://roskanews.africaview.net




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !