A Tiébissou, hier: La grande peur de Ouattara

Vendredi 13 Décembre 2013 - 00:52


Image d'archives.
Image d'archives.
Les éléments du dispositif sécuritaire du chef de l'Etat, Alassane Dramane Ouattara, étaient curieusement gagnés hier par la nervosité à l'occasion de la seconde étape de la visite d'Etat à Tiébissou. Armes au poing, le regard fixé sur la broussaille, postés à intervalle réduit le long des 35 kms de l'axe Yamoussoukro-Tiébissou, prêts à faire feu, les gendarmes et les éléments des Frci qui se présentaient ainsi hier  lors de la seconde étape de la visite du chef de l'Etat dans le département de Tiébissou, n'étaient pas les seuls à s'illustrer de cette façon. C'est-à-dire, une attitude à la limite de la nervosité. Même les agents en civil en charge de la sécurité présidentielle avaient aussi du mal à cacher leur fébrilité. Comme cet homme en civil, dans un costume sombre, qui a expulsé les journalistes du stade municipal abritant le meeting d'Alassane Ouattara.

En leur recommandant de passer par l'entrée sélectionnée pour le public. Ce public qui, tout comme les journalistes, a été fouillé jusqu'au slip, avant d'être admis dans l'enceinte du stade.

Tout le contraire de ce qui s'est passé la veille à Didiévi. Et puis, cerise sur le gâteau, Ouattara lui-même, lors de sa prise de parole, fait une révélation. Comme pour justifier la frénésie de ses soldats. « Paul Koffi Koffi et Hamed Bakayoko m'ont transmis tous les éléments de sécurité de la nuit précédente .Tiébissou était à la frontière au temps de la crise », a-t-il indiqué. Avant de reconnaître que les Baoulé ont souffert de la rébellion armée de septembre 2002. A Tiébissou, dans des propos nuancés, Alassane Ouattara a annoncé l'arrivée du Pape François en Côte d'Ivoire pour inaugurer un hôpital au sein de la Basilique de Yamoussoukro.

Le chef de l'Etat était aussi à Attiégouakro, en fin de matinée, où il a laissé entendre qu'il tiendra ses nombreuses promesses faites aux Ivoiriens. «Je tiendrai mes engagements», a-t-il lancé, comme cela est de coutume.

Félix Teha Dessrait
dessrait@yahoo.fr
envoyé spécial à Yamoussoukro



Publié le vendredi 13 decembre 2013  |  Notre Voie




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !