69ème anniversaire du Pr Gbagbo: Un réel malaise. L'artiste Maga Dindin prend position et se déchaîne: " Arrêtez d'insulter Willy Bla, sinon vous allez me trouver sur votre chemin."

Dimanche 1 Juin 2014 - 04:48


La marche débutée à Chateau rouge, a pris fin à la place de la République
La marche débutée à Chateau rouge, a pris fin à la place de la République
  Depuis son incarcération dans le centre pénitentiaire de Scheveningen, la date anniversaire du président Gbagbo est marquée en lettres d'or dans l'Agenda de la résistance patriotique ivoirienne et panafricaine. Comme les fois passées, ce 31 mai 2014, jour de son anniversaire, a été l'occasion pour les résistants de célébrer l'homme, le héros, le démocrate, le panafricaniste.... Contrairement aux anniversaires antérieures ce 69ème anniversaire n'a pu être célébré à l'unisson. Il a été marqué par une divergence de vues sur le choix du cadre. Les amis du Président Laurent Gbagbo ont saisi l'occasion de cet anniversaire pour procéder au lancement officiel à Paris de leur Association dénommée "Association des amis de Laurent Gbagbo" . Au même moment, Willy Bla, leader du Cri panafricain (Congrès pour la résistance ivoirienne et panafricaine), d'autres patriotes ivoiriens et des panafricanistes marchaient dans les rues parisiennes pour célébrer cet anniversaire. Cette marche débutée à Château rouge, dans le 18ème arrondissement, a été organisée, dans le but de donner "une portée politique" à cet anniversaire, selon les propos du leader du CRI-Panafricain. Cette divergence de vues, qui n'est pas la première du genre, n'est que l'expression d'un réel malaise au sein de la résistance patriotique ivoirienne et panafricaine. Le week-end précédent (24 mais 2014), là où l'union aurait dû prévaloir, deux manifestations ont été organisées à Paris pour défendre la même cause, celle de la libération du Président Gbagbo, et de tous les autres prisonniers politiques ivoiriens. Ce malaise régnant, né des querelles de leadership et des conflits d’ego a été encore une fois perceptible à travers les propos de l'artiste Maga Dindin, au cours de la célébration de ce 69ème anniversaire. L'artiste a manifesté sa prise de position, tout en se déchaînant contre ceux qu'il soupçonne de corruption et qu'il accuse de vouloir tuer la lutte en l'enfermant dans des salles.   "Il vous ont payés pour;nous enlever dans la rue . Mais on a vu dans leur jeu. Mais nous, nous sommes avec toi (Willy Bla). Nous resterons dans la rue jusqu'à ce qu'on libère Gbagbo Laurent. Mais si on fait des conférences dans des maisons, les blancs ne vont pas nous voir. (....)Les gens insultent Willy Bla. Moi, je ne suis pas d'accord avec ça. Quand on commençait la lutte, on a dit qu'on allait rester dehors, on allait marcher pour que ces blancs nous voient. On ne peut pas faire conférence dans maison! Pourquoi? Nous, on n'est pas d'accord avec ça. Donc, dites à vos camarades qu'ils arrêtent d'insulter Willy Bla, parce que nous allons défendre Willy, parce qu'il est dans la vérité. Ils n'ont pas donné 5 francs à Wily Bla (..) Mais je ne sais si les autres ont pris de l'argent, et que pour cette raison, ils ont décidé de faire conférence dans des maisons maintenant. C'est la vérité qui est là. On a dit au début qu'on allait marcher jusqu'à ce qu'on libère Laurent Gbagbo. On est pas venu pour conférence dans maison. Si on fait des conférences dans des maisons, ceux qui ont mis les bombes en Côte d'Ivoire ne vont pas nous voir. Tant qu'on sera dans la rue, notre président sortira. Donc arrêtez d'insulter Willy Bla, sinon vous allez me trouver sur votre chemin, je vous le dis en vérité et en vérité." Abondant dans le même sens, Willy Bla a martelé que:"L’anniversaire du Président Laurent Gbagbo ne se fête pas dans une salle!", Avant de poursuivre en ces termes: " Oui ça peut se faire. Mais en ce qui nous concerne, l'anniversaire doit avoir une portée et une visibilité politiques. C'est ce qui nous rassemble aujourd'hui". 

Le RDR (Rassemblement des républicains) s'est invité à cette manifestation à travers l'un de ses militants zélés. Depuis son appartement situé en hauteur d'immeuble, ce dernier a osé lancer une bouteille sur les marcheurs, sans faire heureusement de blessé dans leur rang. Comme si cela ne suffisait pas, l'individu est descendu de son appartement pour approcher les manifestants, afin de les narguer ouvertement en affirmant être celui qui a lancé le projectile et en proférant des injures à l'encontre du président Laurent Gbagbo. Face à cette provocation de trop, un manifestant n'a pas hésité à le faire taire par un coup de poing en plein visage qui l'a conduit directement au sol. Ayant retrouvé ses esprits après ce premier flash, l'énergumène est revenu à la charge, continuant. dans les injures, la provocation et la défiance. Le policier en civil qui tentait de le calmer n'a pu y parvenir. Excédés par sa défiance, quelques manifestants ont contraint le militant zélé du RDR à prendre la fuite pour se réfugier dans un bar. C'est en ce moment qu'un important renfort de CRS est arrivé sur les lieux pour sécuriser la manifestation et empêcher pire.    La marche s'est achevée à la place de la République avec quelques interventions de leaders d'Associations et des prestations d'artistes. Maître Tricaud a saisi l'occasion pour souhaiter un joyeux anniversaire au président Gbagbo et lancer un appel à se rendre massivement à la Haye le 13 juin prochain pour le soutenir et demander sa libération.

Zéka Togui







Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !