3ème Congrès extraordinaire du FPI: Motion spéciale sur la libération du Président Laurent Gbagbo

Lundi 4 Mai 2015 - 00:05


3ème Congrès extraordinaire du Front populaire ivoirien

MOTION SPECIALE SUR LA LIBERATION DU PRESIDENT LAURENT GBAGBO


 Considérant les qualités humaines et politiques du Président Laurent GBAGBO;
Considérant que le Président Laurent GBAGBO a fait de la transition pacifique à la démocratie le fondement de son combat politique;
Considérant sa capacité de tolérance, malgré tous les torts subis avant son accession au pouvoir d'Etat, et considérant que cette tolérance s'est traduite par l'ouverture de ses gouvernements successifs à ses adversaires politiques;
Considérant que ce choix s'est constamment concrétisé  à travers ses actes politiques et par son slogan "asseyons nous et discutons";
Considérant que c'est sous son inspiration que la loi relative au statut des anciens chefs d'Etat et d'Institution a été adoptée et appliquée;
Considérant que le Président Laurent GBAGBO, dans le souci de rendre transparentes les règles du jeu démocratique en Côte d'Ivoire, a fait voter et promulguer  une loi sur le financement des partis politiques;
Considérant que malgré la situation de belligérance, il a fait du chef de la rébellion son Premier ministre, au nom de la paix;
Considérant qu'au terme du scrutin présidentiel de novembre 2010, le Président Laurent GBAGBO est sorti victorieux au regard des résultats proclamés par le Conseil Constitutionnel dont les décisions ne sont susceptibles d'aucun recours;
Considérant que le Président Laurent GBAGBO a proposé le recomptage des voix à l'issue du deuxième tour de l'élection présidentielle du 28 novembre 2010 là où ses adversaires faisaient le choix de la guerre  ;
Considérant que malgré les moyens de l'Etat dont il était constitutionnellement détenteur, le Président Laurent GBAGBO a refusé de faire la guerre pour préserver la vie de ses compatriotes ;
Considérant qu'en dépit de tous ces efforts, le Président Laurent GBAGBO a été militairement attaqué, arrêté et incarcéré dans les goulags du Nord avant d'être déporté à la prison de la Haye;
Considérant que les juges de la Cour Pénale Internationale (CPI), ont trouvé insuffisantes les preuves présentées par le bureau du procureur de la CPI pour justifier son arrestation;
Considérant que les juges de la CPI donnent la preuve de ces raisons politiques, en accusant le Président Laurent GBAGBO de disposer d'un réseau de soutiens prêts à déstabiliser la Côte d'Ivoire, par esprit de vengeance;
Convaincu qu'une personnalité de la stature de Laurent GBAGBO, attaché aux valeurs de liberté, de démocratie et de paix, ne peut planifier et exécuter  des crimes  ;
Convaincu que le retour du Président Laurent GBAGBO en Côte d'Ivoire va favoriser et accélérer le processus de Réconciliation Nationale;
   
  Le 3ème Congrès Ordinaire du Front Populaire Ivoirien, réuni le 30 Avril à Mama :
1. Exige la libération immédiate du Président Laurent GBAGBO et son retour en Côte d'Ivoire;
2. Invite tous les Démocrates ivoiriens, d'Afrique et du monde à se tenir constamment mobilisés afin d'obtenir effectivement la libération du Président Laurent GBAGBO.


Fait à  Mama, le 30 avril 2015
Le Congrès

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !