3 ème Congrès extraordinaire du FPI: Résolution portant exclusion de Monsieur Pascal AFFI N’Guessan du FPI

Dimanche 3 Mai 2015 - 23:55


3ème Congrès extraordinaire du Front populaire ivoirien

Résolution portant exclusion de  Monsieur Pascal AFFI N’Guessan du FPI



Considérant que depuis sa sortie de prison, l’ex-président du FPI, Pascal AFFI N’Guessan, s’est opposé à la mise en œuvre de toutes les décisions prises par les instances du parti  ;
Considérant qu’avant la mise en liberté provisoire d’AFFI N’GUESSAN,  le Comité central avait décidé de la suspension du dialogue avec le régime pour la bonne raison que  les décisions consensuelles prises antérieurement n’avaient connu aucun début de mise en œuvre de la part du gouvernement  ;  
Considérant que contrairement à cette décision de suspension, l’ex-président du Parti a décidé de manière unilatérale de renouer le dialogue avec le gouvernement,  au motif qu’il préfère l’éthique de la responsabilité à l’éthique des principes  ;
Considérant qu’en piétinant les résolutions antérieures prises par les instances du parti, il piétine à la fois les Statuts et Règlement intérieur du FPI (art. 4, 5,6 et 7 des Statuts) et affaiblit consciemment le parti  ;
Considérant que l’ex-président a lancé, à travers la presse, l’idée des Etats Généraux de la République (EGR) sans en avoir débattu au préalable ni au Secrétariat exécutif ni au Secrétariat général, encore moins au Comité central  ;
Considérant qu’après sa rencontre avec le gouvernement, AFFI N’GUESSAN a pris le contrepied de la décision du Comité central, en demandant la levée du mot d’ordre de boycott du Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH)  ;

Considérant qu’en violation de la  décision du Comité Central du 13 septembre 2014, l’ex-président du parti, a maintenu   dans la Commission centrale de la CEI, la personne qu’il a unilatéralement nommé au nom du FPI  dans cette institution  ;
Considérant que l’ex-président du FPI a choisi de saisir la justice de façon intempestive, alors que les textes fondamentaux du Parti permettent de régler toutes les contradictions à l’intérieur du Parti  et qu’ainsi  :
Il a saisi la justice pour reporter par ordonnance de référé, le 4e congrès ordinaire dont la tenue a été décidée par le Comité central  ;
Il a assigné le Comité de contrôle  en justice pour invalider la candidature du Président Laurent GBAGBO.
Considérant qu’il a dès lors,  arrêté de faire fonctionner les instances du parti qu’il préside, et ce, malgré les nombreuses interpellations du Comité de contrôle, manifestant ainsi sa défaillance au regard des textes fondamentaux du Parti  ;
Considérant que trois demandes d’organisation de sessions extraordinaires du Comité central ont été respectivement formulées par le président du 4e congrès ordinaire, le Comité de contrôle, les 2/3 des membres statutaires du Comité central  ; Que toutes ces demandes ont rencontré un  refus de l’ex-président  ;
Considérant que, suite à cette situation, un Comité central extraordinaire, à l’initiative des 2/3 des membres statutaires s’est réuni le 05 mars 2015, et a décidé de la suspension de pascal AFFI N’GUESSAN  ;
Considérant qu’à la suite de cette session extraordinaire du Comité central, l’ex-président a encore saisi le tribunal aux fins d’annulation de la décision de sa suspension; Que par jugement en date du 3 avril 2015, le tribunal de première instance d’Abidjan Plateau a fait droit à la demande d’AFFI en annulant la décision du Comité central extraordinaire  ;
Considérant que le Comité central extraordinaire du 4 avril 2015 a réaffirmé les décisions du Comité central extraordinaire du 5 mars 2015  ;
Considérant que Monsieur AFFI N’Guessan n’a aucun respect pour les textes, ni aucune considération pour les structures du Parti et qu’il s’obstine dans une posture de gestion solitaire et dictatoriale du FPI en s’adossant au tribunal, ce qui est en contradiction flagrante avec les valeurs démocratiques et de gauche qui nous réunissent au FPI  ;
Considérant que, par ces agissements, Monsieur Pascal AFFI N’Guessan a dévié de la ligne du Parti et a porté atteinte à la cohésion au sein du FPI  ;
Face à toutes ces dérives inacceptables, et s’appuyant sur  les articles 77 et 80 des Statuts  et les articles 61, 62 et 63 du Règlement intérieur du Parti  ;

Le 3ème Congrès Extraordinaire réuni le 30 avril 2015 décide de l’exclusion de Pascal AFFI N’Guessan, ex-président, du Front populaire ivoirien.

Fait à Mama, le 30 avril 2015
                         Le Congrès
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !